Charles Merveilleux du Vignaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Merveilleux du Vignaux.

Charles Merveilleux du Vignaux, né le à Bourges et mort le à Iteuil (Vienne), est un haut fonctionnaire français, qui fut le secrétaire général de la présidence de la République française pendant le mandat présidentiel de René Coty, du 18 janvier 1954 au 8 janvier 1959.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Merveilleux du Vignaux est le fils d'un officier, le petit-fils de François-Charles Merveilleux du Vignaux et le neveu de Bernard Carra de Vaux-Saint-Cyr.

Sorti diplômé de l'École libre des sciences politiques, il obtient son doctorat en droit à Paris en 1931 et est membre de la Conférence Olivaint.

Le 21 juin 1940, servant alors comme capitaine d'artillerie dans un régiment nord-africain, il est fait prisonnier.

Conseiller maître à la Cour des comptes, il est directeur à l’administration centrale du ministère de la reconstruction et de l'urbanisme, et directeur de cabinet de René Coty en 1947-1948, alors ministre de la reconstruction et de l'urbanisme.

Il devient ensuite avocat général près la Cour des comptes et conseiller technique au cabinet de Georges Bidault, vice-président du Conseil puis ministre des Affaires étrangères.

Il est le secrétaire général de la présidence de la République française pendant le mandat présidentiel de René Coty, du 18 janvier 1954 au 8 janvier 1959. En mai 1958, il est envoyé à Colombey-les-Deux-Églises pour régler avec le général de Gaulle les conditions de son retour au pouvoir.

Il devient président de chambre à la Cour des comptes.

Il est président du comité central de rénovation rurale, président du Bureau de vérification de la publicité jusqu'en 1983. Il est nommé à la commission de privatisation en 1986.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]