Charles Maystre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Charles Maystre
Égyptologue
Pays de naissance Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance
Genève
Décès
Genève
Nationalité suisse
Expéditions principales Deir El-Medineh, Tôd, Tabo, Akasha, Kerma (Nubie)

Charles Maystre, né à Genève en 1907 et mort à Genève en 1993, est un égyptologue, archéologue et professeur universitaire suisse.

Après avoir obtenu une licence ès Lettres à Genève et un diplôme de l’École pratique des hautes études à Paris, où il étudie avec Alexandre Moret, Charles Maystre rejoint l’Institut français d'archéologie orientale au Caire[1], où il est disciple de Gustave Lefebvre ; il y travaille durant deux périodes séparées par la seconde Guerre mondiale, de 1933 à 1940 et de 1945 à 1947. Il prend part aux travaux de Deir el-Médineh et de Tôd.

En 1948 il obtient un doctorat ès lettres à la Sorbonne et la même année il est nommé chargé de cours d'égyptologie à l'université de Genève, puis professeur extraordinaire en 1950 et ordinaire en 1962, il prendra sa retraite en 1977 et deviendra professeur honoraire.

Il dirige en Nubie les missions de Tabo de 1965 à 1975, et d’Akasha entre 1966 et 1972, et engage une fouille de sauvetage sur le site de Kerma entre 1972 et 1975[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le livre des portes, IFAO, coll. « Mémoires de l'Institut français du Caire »,
  • « Le Livre de la Vache et du Ciel dans les tombeaux de la Vallée des Rois », BIFAO, no 40,‎ , p. 53-55
  • Les grands prêtres de Ptah de Memphis, Academic Press Fribourg, coll. « Orbis Biblicus et Orientalis — OBO 113 », (ISBN 978-3-727-80794-7)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Valloggia, « Charles Maystre (1907-1993) », BSEG, no 17,‎ , p. 5-7
  • Michel Valloggia, « L'égyptologie à Genève : l'itinéraire des pionniers », Voyages en Égypte de l'Antiquité au début du XXe siècle. Catalogue d'exposition, 16 avril - 31 août 2003, Genève,‎ , p. 227-228.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Ducrey, L'archéologie suisse dans le monde, vol. 43, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, coll. « Le savoir suisse », , 148 p. (lire en ligne), p. 54
  2. Unité d'égyptologie et copte de l'université de Genève, « L'égyptologie: une tradition genevoise », sur http://www.unige.ch (consulté le 26 janvier 2014)