Charles Maurin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maurin.
Charles Maurin
Charles maurin.jpg

Autoportrait, vers 1883[réf. nécessaire]

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Formation
Œuvres réputées
Portrait de François-Rupert Carabin (1892), musée Crozatier, Le Puy-en-Velay

Charles Maurin, né Jean Baptiste Joseph Antonin Charles Maurin le au Puy-en-Velay[1] et mort le (à 58 ans) à Grasse, est un peintre et graveur libertaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Maurin est l'élève de Jules Joseph Lefebvre et le maître de Félix Vallotton[2]. Il reçoit le prix Crozatier le , ce qui lui permet de venir étudier en 1877 à l'école des beaux-arts de Paris puis à l'Académie Julian, où il a enseigné par la suite. Il expose au Salon des artistes français de 1882 à 1890 et devient membre de la Société des artistes français en 1883.

Anarchiste, il collabore au journal Les Temps nouveaux de Jean Grave, ainsi qu'à La Revue blanche. Il réalise le bois gravé de Ravachol entre les montants de la guillotine et plusieurs croquis de Louise Michel.

Il a pratiqué une variété de styles, dont le symbolisme pour son tableau La Maternité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de la Haute-Loire, Commune du Puy-en-Velay, acte de naissance no 130, année 1856 (consulté le 28 août 2014)
  2. Dictionnaire des anarchistes : Félix Vallotton.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Maurin : un symboliste du réel, catalogue d’exposition, Musée Crozatier, Le Puy-en-Velay, 17 juin-30 septembre 2006, Fage, 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notices
Autres