Charles Maurand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Maurand
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Nationalité
Activité
Lieu de travail

Charles Maurand est un graveur sur bois français (Paris, - ).

Parcours[modifier | modifier le code]

Gravure pour la représentation de La Grande-duchesse de Gérolstein, d'après un dessin d’Édouard Riou, et publiée dans L'Univers illustré (1867).

D'après Bellier et Auvray, Charles Maurand fut l'élève d'Eugène Guillaumot (1813–1869). Il travailla une grande partie de sa vie sur Paris (1842–89) la gravure du bois mais aussi du métal.

Il expose au Salon entre 1863 et 1881.

De 1870 à 1874, il grave pour l'Institut monétaire, les billets de 20 francs bleu, 20 francs bleu-bistre et 25 francs bleu, d'après des dessins de Camille Chazal.

Il part aux États-Unis vers 1873, et au moins jusqu'en 1882, pour y travailler[1].

Collaborant à de nombreux ouvrages (dont ceux de Jules Verne), il excelle à reproduire les œuvres de Gustave Doré.

La réserve des estampes de la Bibliothèque nationale de France conserve plusieurs bois et tirages de ses œuvres.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'après David Karel, Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord, Musée du Québec, Presses de l'Université Laval, 1992.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rémi Blachon, La gravure sur bois au XIXe siècle. L'âge du bois debout, Éditions de l'Amateur, 2001. (ISBN 978-2859173326)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]