Charles Marie Benjamin Rouget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Marie Benjamin Rouget
Charles Marie Benjamin Rouget.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Charles Marie Benjamin Rouget, né le à Gisors et mort en 1904 à Paris, est un physiologiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie au Collège Sainte-Barbe en effectuant ses années de stage à l’hôpital de Paris. Il fut plus tard, en 1860, professeur de physiologie à l’université de Montpellier.

De 1879 à 1893 il est professeur de physiologie au Muséum national d'histoire naturelle de Paris[1].

Rouget s’est fait notamment remarquer en physiologie des structures anatomiques microscopiques. Il a été le premier découvreur des cellules aux ramifications contractiles, sur les parois externes des capillaires des amphibiens, structures maintenant connues sous le nom de pericyte[2]. L’expression éponyme « muscle de Rouget » dont il a fait la description, constitue les fibres circulaires des muscles ciliaires de l’œil. Ces fibres sont quelquefois nommées Muscle de Mūller d’après l’anatomiste allemand Heinrich Müller (1820–1864).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Correspondence of Charles Darwin, vol. 20, 1872 par Charles Darwin
  2. The Inflammatory Process, Benjamin W. Zweifach, Lester Grant, Robert T. McCluskey

Liens externes[modifier | modifier le code]