Charles Méray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles Méray
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
DijonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

Hugues Charles Robert Méray (1835-1911) est un mathématicien français.

Présentation[modifier | modifier le code]

Charles Méray est reçu premier en 1854 à l’École normale supérieure. Il enseigne d'abord au lycée de Saint-Quentin, puis se retire de 1859 à 1866. Méray cherche à établir de façon rigoureuse que toute suite de Cauchy converge.

En 1866, on le trouve professeur à la faculté des sciences de Lyon, puis à celle de Dijon en 1867. En 1899, il est élu membre correspondant de l'Académie des sciences. En 1869, il donne, le premier, une construction rigoureuse des nombres réels. Cette construction est fondée sur la considération de classe d'équivalence de suites de Cauchy de nombres rationnels. Georg Cantor donnera une construction analogue des nombres réels. Karl Weierstrass partira lui de la notion d'« agrégats » pour construire . Richard Dedekind, enfin, partira de la notion de coupure de l'ensemble des rationnels pour sa construction de . Toutes ces recherches participent de ce que l'on a appelé le mouvement d'« arithmétisation de l'analyse ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Méray, Sur les propriétés générales des racines d'équations synectiques, Paris, Mallet-Bachelier, (lire en ligne)
  • Charles Méray, Nouveau précis d'analyse infinitésimale, Paris, F. Savy, 1872
  • Jacqueline Boniface, Les constructions des nombres réels dans le mouvement d'arithmétisation de l'analyse, Ellipses, 2002.

Liens externes[modifier | modifier le code]