Charles Ménard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ménard.
Charles Ménard
Charles Ménard.JPEG
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Fratrie
Autres informations
Grade militaire
Monument au capitaine Ménard (1897), par Auguste Maillard, à Lunel

Marie Charles François Joseph Ménard, né le à Lunel[1] et mort le au Soudan occidental, est un officier français de la IIIe République.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un pharmacien de Lunel, il est le frère de Joseph Ménard, il entre à l'Ecole de Saint-Cyr, le 29 octobre 1880, nommé sous-lieutenant d'infanterie de marine le 1er octobre 1882. L'année suivante, il est envoyé avec Louis-Gustave Binger au Soudan avec la mission topographique de Parfait-Louis Monteil, puis muté à Madagascar. Une nouvelle mission lui est confiée en septembre 1890 par Eugène Étienne, sous-secrétaire d'Etat aux Colonies. Il devait faire le voyage de Louis-Gustave Binger en sens inverse, en partant de Grand-Bassam en novembre 1890 pour rejoindre le Niger. Il arrive à Kong en mars 1891, y reste deux mois, puis traverse le fleuve Bandama et se dirigea vers le village de Séguéla. Il est tué au combat le , avec la plupart des membres de sa mission, au cours d'une opération dans le Soudan occidental contre le village de Séguéla, situé dans l'actuelle Côte d'Ivoire, tenu par les rebelles du chef dioula Samory, alors en lutte contre la conquête coloniale française.

Hommage[modifier | modifier le code]

Son nom a été donné à une rue de Paris (rue du Capitaine-Ménard, 15e arrondissement) et un monument, réalisé par Auguste Maillard, lui a été élevé par souscription publique en 1897 dans sa ville natale de Lunel (Hérault)[2].

Ses cendres ont été inhumées le au cimetière Saint-Gérard de Lunel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance n° 160, état-civil de Lunel - Archives départementales de l'Hérault.
  2. Notice du monument sur e-monumen.net

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis-Gustave Binger, Le Serment de l'explorateur, Librairie illustrée, J. Tallandier , Paris, 1903.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :