Charles Lewis Hind

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hind.
Charles Lewis Hind
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Charles Lewis Hind (plus connu sous le nom C. Lewis Hind, 1862-1927) est un journaliste et critique d’art britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

C. Lewis Hind est le rédacteur en chef adjoint de la prestigieuse revue The Art Journal de 1887 à 1892[réf. nécessaire], puis du Pall Mail Budget pendant deux ans. En 1893, il participe activement à la fondation de la revue The Studio : An Illustrated Magazine of Fine and Applied Art (1893-1914), qui contribue à faire connaître dans le monde anglo-saxon les Impressionnistes, l’Art nouveau, Beardsley, les estampes japonaises ou encore la photographie pictorialiste.

En 1896, à l’âge de trente quatre ans, Hind prend les rênes de la revue The Academy, une revue de littérature fondée à Londres en 1869. En 1902, The Academy devient The Academy and Literature et Hind s’en occupe pendant encore un an avant de se retirer. Il contribue ensuite à plusieurs revues et journaux dont le Daily chronicle qui est à l’époque l’un des plus importants quotidiens britannique.

En 1910, il soutient l’exposition de Roger E. Fry « Manet and the Post-impressionnists » qui contribua à la reconnaissance internationale de Van Gogh et Gauguin en particulier[1]. Dans un petit livre intitulé The Post Impressionnism publié l’année suivante, il écrit : « L’Expression, et non la beauté, est le but de l’art. La beauté survient. L’expression jaillit — elle doit jaillir. L’art, c’est n’est pas la beauté. C’est l’expression ; c’est toujours décoratif et émouvant »[2]. Ce dernier ouvrage contribue à la diffusion internationale du concept de « Postimpressionnisme ».

Après la Première Guerre mondiale, Hind publie diverses anthologies et plusieurs ouvrages sur l’art du paysage.

Livres[modifier | modifier le code]

Au total C. Lewis Hind a publié une trentaine d'ouvrages parmi lesquels :

The Education of an Artist, Adam and Charles Black, 1906
Days with Velasquez, Adam and Charles Black, 1906
The Consolations of a Critic, Adam and Charles Black, 1911
The Post Impressionists, London, Methuen & Co, 1911
Landscape Painting, Chapman and Hall, 1924
Naphtali : being influences and adventures while earning a living by writing, John Lane, 1926

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Martha S. Vogeler, Austin Harrison and the English Review, University of Missouri Press, 2008, p. 96.
  2. C. Lewis Hind, The Post Impressionists, London, Methuen & Co, 1911, p. 2.

Liens externes[modifier | modifier le code]