Charles Krauthammer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Krauthammer
Image dans Infobox.
Charles Krauthammer en 1986.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
WashingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Irving Charles Krauthammer
Nationalité
Domiciles
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Rédacteur à
Autres informations
Parti politique
Distinctions

Irving Charles Krauthammer, né le à New York et mort le à Washington (district de Columbia)[1], est un journaliste, un chroniqueur politique conservateur, un polémiste, un écrivain et un psychiatre américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Krauthammer et le président Ronald Reagan en 1986.

Né de parents juifs naturalisés citoyens français, Charles Krauthammer a notamment grandi à Montréal où il a fréquenté l'université McGill et a obtenu un baccalauréat spécialisé en sciences politiques et en économie en 1970[2],[3].

Il est rendu célèbre par ses chroniques politiques conservatrices dans plusieurs grands médias tels le Washington Post, Time Magazine et Fox News.

Militariste, il a tranché en faveur de l'interventionnisme américain en politique étrangère et l'utilisation de la torture dans ses situations d'exception. Il est par ailleurs favorable à la construction d'une barrière le long de la frontière américano-mexicaine.

En août 2017, une tumeur cancéreuse abdominale est enlevée. Le 8 juin 2018, il annonce qu'il est atteint à nouveau du cancer et que selon ses médecins, il n'a plus que quelques semaines d'espérance de vie[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Charles Krauthammer, Prominent Conservative Voice, Dies at 68 », sur The New York Times, (consulté le )
  2. (en) Biographie de Charles Krauthammer, The Washington Post Writers Group [1]
  3. (en) Interview avec Brian Lamb sur C-SPAN, 1er mai 2005, [2]
  4. (en) « A note to readers », Charles Krauthammer, The Washington Post, 8 juin 2018

Liens externes[modifier | modifier le code]