Charles Joseph Lenoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lenoir.
Charles Joseph Lenoir
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
RennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Enfant

Charles Joseph Lenoir, né le 6 décembre 1844[1] à Paris, mort le 17 juin 1899 à Rennes, est un sculpteur français.


Biographie[modifier | modifier le code]

Il est admis à l’École des beaux-arts de Paris dans l’atelier de François Jouffroy, de Léon Cogniet, Carpeaux, Jean-Baptiste Farochon (1812-1871), et débuta au Salon en 1870.

À la déclaration de la Guerre de 1870, il s'engage dans un corps de francs-tireurs, participa aux combats dans les rangs de l'Armée de la Loire, et fut blessé à Patay Il devient directeur de l'École régionale des beaux-arts de Rennes de 1881 à sa mort, ainsi que conservateur du musée des beaux-arts de Rennes.

Il est notamment l'auteur de trois statues à Rennes au parc du Thabor : L'Enlèvement d'Eurydice, La Chasse de Diane et Le Repos de Diane.

On lui doit aussi le Gisant de Marie-Clémentine de Habsbourg (1798-1881) situé dans la chapelle royale de Dreux. Il épouse Cécile Flore Thorel qui lui donnera un fils Pierre Lenoir[2], qui naît à Paris le , sculpteur comme son père il s'orientera vers la taille de médailles, et les monuments aux morts.

Il meurt à Rennes le 17 juin 1899.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres, localisées[modifier | modifier le code]

France
Tunisie
  • La Marsa près de Tunis: dans le jardin de la Résidence de l'ambassade de France dite la villa Dar El Kamila : Idylle, groupe en marbre.

Œuvres, non localisées[modifier | modifier le code]

  • Vénus à sa toilette, bronze
  • Les Secrets de l'Amour, terre cuite, 65 X 35,5 X 33 cm[6]
  • Orphée pansant Eurydice blessé, groupe
  • Adam et Eve, plâtre original. Reproduit dans la Revue de l'art ancien et moderne, t.XXIII, p.259.
  • Diane surprise par Actéon, terre cuite originale, reproduite dans la Revue de l'art ancien et moderne, t.XXIII, p.260.
  • L'Enfance de Jupiter , groupe en plâtre était jadis placé dans le square Kergus à Rennes, et a été détruite. Elle est reproduite dans la Revue de l'art ancien et moderne, t.XXIII, p.267.

Salons[modifier | modifier le code]

  • Paris - Le Salon:
    • 1870 : Bacchante, groupe en plâtre[7] - Madame la baronne de..., buste en plâtre[8]
    • 1874 : réouverture du Salon après la guerre, il expose : Joueur de billes, statue en plâtre II - 1,60 m[9]
    • 1875 : Jeune faune faisant combattre deux coqs, groupe en plâtre[10]
    • 1876 : Joueur de billes, marbre[11] - Jeune faune faisant combattre deux coqs, groupe en bronze[12]
    • 1877 : L'Amour blessé, statue en plâtre[13] - Un enfant, buste en plâtre[14]
    • 1878 : L'Éducation, statue en pierre acquise par l'État - Idylle, groupe en plâtre[15]
    • 1879 : Jeune faune faisant combattre deux coqs, groupe en marbre[16], acquis par l'État la même année
    • 1881 : Le Bain, groupe en plâtre[17]
    • 1886 : Idylle, groupe en marbre, acquisition de l'État[18]

Expositions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1874 - Médaille de 3e classe

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. né le 6 décembre selon Stanislas Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l'École française,
  2. « Cote 19800035/25/3158 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. « Jeune Faune faisant combattre deux coqs », notice no 000SC024091, base Joconde, ministère français de la Culture
  4. « Jeune Mère avec ses deux enfants », notice no 000SC024113, base Joconde, ministère français de la Culture
  5. Acquis par l'État en 1879 pour la somme de 9 000 francs
  6. Les Secrets de l'Amour
  7. Catalogue page 617, No 4667
  8. No 4668 au catalogue du Salon
  9. No 2995
  10. No 3216
  11. No 3420
  12. No 3421
  13. No 3953
  14. No 3952
  15. No 4403
  16. No 5177
  17. No 4059
  18. No 4189
  19. No 1322 au catalogue de l'exposition

Annexe[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Archives nationales de France : F.21 5e série, 42
  • Dictionnaire Bénézit
  • Stanislas Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l'École française, éditions Ed. Champion, Paris, 1919, t.III, p. 313-314.
  • Inventaire général des richesses d'art de la France, t.II, 1889p.41., t.III, p. 25.
  • Paul Joanne, Itinéraire de la France : la Bretagne, 1904, p. 89.
  • Henry Marcel, Artistes contemporains:Le statuaire Charles Lenoir, La Revue de l'art ancien et moderne, t.XXIII, 1908, p. 253-268.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :