Charles Ier d'Elbeuf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charles Ier de Lorraine
Fonction
Grand écuyer de France
-
Titres de noblesse
Marquis d'Elbeuf
-
Prédécesseur
Comte d'Harcourt
-
Prédécesseur
Louise de Rieux (d)
Successeur
Duc d'Elbeuf
-
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 48 ans)
MoulinsVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Louise de Rieux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Marie de Lorraine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Marguerite de Chabot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Charles II de Lorraine
Henriette de Elboeuf (d)
Francoise de Elboeuf (d)
Claude Eleonore de Elboeuf (d)
Henri de Lorraine
Catherine de Elboeuf (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Armoiries ducs d'Elbeuf.svg
blason

Charles Ier de Lorraine-Guise, né à Joinville le , mort à Moulins le , est marquis d'Elbeuf de 1566 à 1582, puis le premier duc d'Elbeuf de 1582 à 1605, comte d'Harcourt de 1566 à 1582, seigneur puis comte de Rieux, baron d'Ancenis, pair de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est fils de René II de Lorraine-Guise, marquis d'Elbeuf, comte d'Harcourt, et de Louise de Rieux.

Il est nommé Chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit le , mais il est arrêté au lendemain de l'assassinat d'Henri Ier de Guise, Duc de Guise. Libéré, il rejoint la Ligue et combat les forces d'Henri de Navarre, devenu le Roi Henri IV.

Il ne fait la paix qu'en 1594, reçoit le gouvernement du Poitou, les charges de Grand écuyer de France et de Grand veneur de France, le collier de chevalier des ordres du Roi[1] et sert fidèlement le Roi.

Il est inhumé dans la collégiale de La Saussaye.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse le Marguerite de Chabot (1565-1652), fille de Léonor Chabot, comte de Charny, et de Jeanne de Rye. Dont :

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Christophe Levantal, Les Ducs et pairs et duchés-pairies laïques à l'époque moderne (1519-1790), Paris, Maisonneuve & Larose, , 1218 p. (ISBN 2-7068-1219-2), p. 571-572
  2. Georges Poull, La Maison ducale de Lorraine, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, , 592 p. (ISBN 2-86480-517-0), p. 438-439