Charles III (duc de Parme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Charles III de Parme)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles III.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Bourbon-Parme.
Charles III
Image illustrative de l'article Charles III (duc de Parme)
Titre
Duc de Parme et de Plaisance

(4 ans, 7 mois et 2 jours)
Prédécesseur Charles II
Successeur Robert Ier
Biographie
Titre complet Duc de Parme et Plaisance
Dynastie Maison de Bourbon-Parme
Date de naissance
Lieu de naissance Camaiore (Toscane)
Date de décès (à 31 ans)
Lieu de décès Parme (Parme)
Sépulture Viareggio
Père Charles II
Mère Marie-Thérèse de Savoie
Conjoint Louise d'Artois
Enfants Marguerite de Parme
Robert de Parme
Alice de Parme
Henri de Parme
Héritier Robert de Parme

Charles III (duc de Parme)
Ducs de Parme et de Plaisance

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Charles III est né à la Villa delle Pianore (it) près de Lucques, le seul fils de Charles-Louis de Bourbon, prince héréditaire de Lucques, et son épouse Marie-Thérèse de Savoie (fille de Victor-Emmanuel Ier de Sardaigne). Lors du baptême il lui a été donné le nom de Ferdinand Charles Joseph Victor Marie. Le , à l'avènement de son père comme duc de Lucques, Ferdinand-Charles devint à son tour prince héréditaire de Lucques.

Le prince héréditaire a passé la majeure partie des dix premières années de sa vie en Allemagne et à Vienne. Quand il avait quatre ans, la responsabilité de son éducation fut confiée à un prêtre hongrois, Sigmond Deáki.

En 1841, Ferdinand-Charles a été envoyé à Turin pour être formé dans l'armée. Il a reçu une commission dans l'armée piémontaise avec le grade de capitaine dans la cavalerie de Novare.

En 1847, Marie Louise d Autriche s'éteint. Le prince de Lucques retrouve le duché de ses ancêtres. Il est confronté à aux mouvements révolutionnaires de 1848 et, peu intéressé par la politique, abdique dès l'année suivante en faveur de son fils.

Le prince Charles devient le duc Charles III de Parme,Plaisance et Guastalla. A l'instar de sa parentele Italienne et Autrichienne, iI mène une politique conservatrice et répressive qui conduit à son asassinat en 1854. Son fils, âgé de 6 ans lui succède. La régence est confiée à la duchesse Louise, princesse française et soeur du comté de Chambord.

Famille[modifier | modifier le code]

Le , Ferdinand-Charles se marie à Louise d'Artois, sœur du prétendant aux trônes de France et de Navarre, Henri d'Artois, « comte de Chambord », et petite-fille du dernier roi de France, Charles X. La cérémonie se déroule au château de Frohsdorf près de Lanzenkirchen en Autriche.

De cette union naissent :

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Juan Balanso, Les Bourbons de Parme : histoire des infants d'Espagne, ducs de Parme, J&D, 1996 (ISBN 2841271005).
  • Bernard Mathieu et André Devèche, Tableau généalogique de la Maison de Bourbon, Éditions de La Tournelle, 1984.
  • Nestor Sempé, Charles III, duc de Parme et de Plaisance, Imprimeries de Morris, 1855 (ASIN B001BQORFQ).