Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry
Fonctions
Seigneur de grimbry

(83 ans, 1 mois et 18 jours)
Seigneur de Wasquehal

(7 ans, 7 mois et 15 jours)
Conseiller au Parlement de Flandres

(3 ans, 6 mois et 28 jours)
Maire de Wasquehal

(45 ans, 1 mois et 21 jours)
Prédécesseur Louis Joseph Deleporte
Successeur François Joseph Leuridan
Biographie
Nom de naissance Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol
Date de naissance
Lieu de naissance Lille (province de Flandre)
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Wasquehal (Nord)
Sépulture Cimetière du Centre, Wasquehal
Nationalité Française
Père Charles-Joseph Lespagnol de Grimbry
Mère Marie Jeanne Henriette Hyacinthe Joseph Thieffries de Rœux
Conjoint Hyacinthe Joseph Desfontaines d'Azincourt
Entourage Thomas Robert Bugeaud
Robert Sutton de Clonard
Charles François Marie Le Prévost de Basserode
Jean-Baptiste Joseph de Muyssart
Profession Noble
Religion Catholicisme romain
Résidence Ferme de Grimbry

Signature de Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry

Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry
Maires de Wasquehal

Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry, né le à Lille dans la province de Flandre et mort le à Wasquehal dans le Nord, est un homme politique, seigneur de Grimbry et de Wasquehal, propriétaire terrien, conseiller au Parlement de Flandre, avocat au tribunal de première instance de Lille et maire de la ville de Wasquehal de 1800 à 1845. Il est issu de la famille Lespagnol des Flandres.

Il réunifie, en 1782, la ville de Wasquehal qui était divisée en Wasquehal-la Marque et Wasquehal-Paroisse depuis le XIIIe siècle[1].

Il fait partie de l'Armée des émigrés ou l'Armée des Princes, armée contre-révolutionnaire constituée de personnes qui ont émigré depuis la France sous la Révolution française.

Il est le beau-frère de Charles François Marie Le Prévost de Basserode, maire de la ville de Wasquehal de 1848 à 1849, et du comte Jean-Baptiste Joseph de Muyssart, royaliste, maire de Lille, de Marcq-en-Barœul et député du Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines familiales[modifier | modifier le code]

Un de ses aïeux est Jean-Joseph l'Espagnol né à Bouvignies en 1638 qui a acheté la bourgeoisie de Douai le 3 mars 1663 et devint procureur général de cette ville. Il participa au siège de Valenciennes et siège de Cambrai[2]. Son grand père est Charles François Joseph Lespagnol de Cavrines, conseiller des États de Flandre wallonne, Procureur Syndic de la Ville de Douai.

Son père Charles-Joseph Lespagnol de Grimbry (1731-1801) est seigneur de Cavrines, de Corbeil et de Wasquehal-la Marque, conseiller des états de la province de la Flandre wallonne, premier conseiller pensionnaire de la ville de Lille, Douai, d'Orchies et Bailli de Roubaix[3], commissaire aux arts de la ville de Lille[4] et administrateur du Collège de Lille[5]. Il participe aux États généraux de 1789[6]. Sa mère est aussi issue de la noblesse[7]. Ses parents sont issus de la famille Lespagnol des Flandres qui remontre vers 1483 avec Colin Lespagnol et qui se présente comme étant les ancêtres des branches Champenoises et Bourguignonnes[8].

Le nom Grimbry, vient du Fief de Grimbrie à Roubaix, situé entre le Quesne-Baudet et les Prés des Barbieurs[9], sur le chemin de la Vieille Justice[10]. La famille Lespagnol en prit le nom sous la forme de Grimbry[11]. En 1401, Grimbrie appartenait à Marguerite de La Pontenerie, héritière de la Pontenerie, qui avait épousé en premières noces, Jean Loncle, dit Kauchevacq, chevalier, seigneur de Jollaing, et qui se remaria avant 1412, à Mahieu de Launais, chevalier, chambellan du roi de France et son bailli de Tournai. On trouve Blaise de Lespierre né en 1510 à Hem qui fut seigneur de La Rondrie et de Grimbrie[12].

Éducation et famille[modifier | modifier le code]

Charles Hyacinthe Joseph est baptisé le 23 mars 1762 à l'église Saint-Étienne de Lille. En 1772, il étudie au Collège de Lille situé place aux Bleuets[5],[13].

Il a trois frères et quatre sœurs[14] :

  1. Henri Joseph Hyacinthe (1763-1814) ; dit Lespagnol Decavrines, conseiller au parlement de Lille puis au parlement de Dijon, domicilié à Altona en 1787. Sans enfant. Décède à Lille le 12 juin 1814.
  2. André François Hyacinthe Joseph (1763-1844) : écuyer, seigneur de Grimbry, capitaine d'artillerie. Il épouse Marie-Ursule-Louis-Joseph en mai 1798 avec laquelle il aura Charles Louis, Henriette Louise et Sophie Ursule. Décède le 1er janvier 1844.
  3. Alexandre Louis Hyacinthe Joseph (1767-?) : écuyer, enseigne aux gardes wallonnes en 1785, enseigne de grenadier en 1789, lieutenant en 1794, Il fait les campagnes contre la République française pendant la bataille de Burgos lors de la guerre d'indépendance espagnole. Il est officier de Charles IV. Il épouse à Barcelone, Maria de Sentmenat, issue de la noblesse catalane[15]. Il aura une fille, Josepa de l'Espagnol i de Sentmenat qui se mariera avec Ferran de Sagarra i de Llinàs[16], propriétaire, conseiller municipal de la ville de Barcelone et député provincial, qui aura pour petit-fils Josep Maria de Sagarra, écrivain catalan.
  4. Marie Henriette Hyacinthe Josèphe (1768-1843) : mariée à Louis-Aguste d'Aumale, issue de la famille des seigneurs et ducs d'Aumale. Décède à Lille le 25 mai 1843.
  5. Marie Anne Hyacinthe Josèphe (1772-1843) : mariée à Charles François Marie Le Prévost de Basserode le 16 juin 1798 à Lille. Décède à Lille le 25 mai 1843.
  6. Charlotte Hyacinthe Josèphe (1775-1829) : marié en 1802 avec Louis-Joseph Fourmestraux de Pas. Un enfant louis, mort en bas âge. Décède à Lille le 5 mai 1829.
  7. Sophie Hyacinthe Josèphe (1775-1804) : sœur jumelle de Charlotte Hyacinthe Josèphe. Décède à Lille le 28 juillet 1804. Célibataire au moment du décès.

Seigneurie de Wasquehal[modifier | modifier le code]

Ferme de Grimbry sur le bord de la marque vers 1914.

En 1782, il rachète pour la somme de 160 000 Livres tournois (équivalent de 1 840 000 euros en 2007), les seigneuries de Wasquehal-la Marque, tenue de Roubaix et dont les terres se situent le long de la marque, du pont Epinoy (actuelle Planche Épinoy) jusqu'à l'actuelle pont de la passerelle, en passant par le moulin de Wasquehal (actuel square Jean Macé), propriété de Charles de Rohan-Soubise[17] et de Wasquehal-la Marque, tenue de Roubaix et dont les terres se situent le long de la marque, du pont Epinoy (actuelle Planche Épinoy) jusqu'à l'actuel pont de la passerelle, en passant par le moulin de Wasquehal (actuel square Jean Macé) et la seigneurie de Wasquehal-Paroisse, tenue de Lille dont dépend les autres terres de Wasquehal, propriété de Pierre Libert, écuyer et conseiller du roi (avec lequel il est parenté) et de ce fait, il provoque la réunification de Wasquehal.

Tout en possédant la seigneurie de Wasquehal, Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry travaille. Il demeure dans sa ferme du centre de Wasquehal, située au bord de la marque (la ferme était située à l'actuel 2 avenue Jean-Paul-Sartre) dont l'entrée avec son pont-levis est située rue de l'église (actuel parking des appartements de la place du général de Gaulle. L'actuelle rue Michelet se prolongeait jusqu'à la ferme et se nommée, rue de l'église). Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry a des servantes, des domestiques et des employés pour exploiter la ferme et cultiver ses terres. Il possède également de nombreuses autres terres qu’il n’exploite pas lui-même, mais par d’autres fermiers de la commune car il fait louer ses terres. Il possède également des terres au Cartelot où se trouve sa maison de campagne et demeure de loisirs, appelée le Château Blanc ou Château de Grimbry[18](située à l'actuelle allée du château blanc et démoli en 1973) avec la ferme qui exploite les terres du château (la ferme est rasée en 2020 pour laisser place aux ensembles d'appartements Le Clos du Château Blanc) et le Bois du Duc.

Parlement de Flandre[modifier | modifier le code]

Monument des familles Lespagnol de Grimbry et Le Prévost de Basserode.

Fin 1770, il est décidé que tout acheteur d’un office donnant accès à la noblesse aura à verser, en sus aux caisses royales, un droit particulier appelé marc d’or de noblesse, ceux des acquéreurs qui étaient déjà nobles obtinrent d’être dispensés de ce nouvel impôt, sous condition de faire la preuve de leur état. D’où les Arrêts du Grand Conseil portant dispense du marc noble de noblesse[19].

Le 11 février 1787 à Versailles, Louis Bénigne François Bertier de Sauvigny, commissaire nommé par Louis XVI, prouve avec un certificat, la noblesse de Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry et dispense ce dernier de l’impôt marc d’or de noblesse[20].

Il est reçu conseiller au Parlement de Flandre le 2 mars 1787 jusqu'au 30 septembre 1790, date de suppression définitive du parlement[21]. Une épidémie de typhoïde jette l’effroi dans la population en 1787.

Il prend part en 1789, aux États généraux[22] et assiste à l'exil en 1791 de l'abbé Michel Odou qui refuse de prêter le serment civique qu'il juge contraire aux intérêts de l'église catholique.

Le royaume de France, en pleine période de réformes radicales institutionnelles, prend l'initiative d'un conflit en déclaration de guerre de la France au roi de Bohême et de Hongrie[23] le . Peu après la France envahit les 29 et 30 avril 1792, le territoire des Pays-Bas autrichiens attaquant sans succès Quiévrain et Mons en même temps que Tournai. Les puissances européennes qui ne désiraient pas s'occuper des troubles intérieurs du royaume de France, sont ainsi obligées de réagir. La division Bonnaud de Jacques Philippe Bonnaud, général de division de la Révolution française, s'avance entre les villages d'Hem et de Wasquehal, et attaque le corps du duc d'York et mis en déroute l'armée de la Première Coalition[24]. Mais le 5 septembre 1792, Wasquehal, tombe aux mains des Autrichiens, et est investie par les quinze mille hommes du duc Albert de Saxe-Teschen, gouverneur général des Pays-Bas et beau-frère de Louis XVI. Il est rayé de la liste des émigrés par arrêté du 11 août 1795.

Sa sœur Marie Anne Hyacinthe Joseph l'Espagnol de Grimby se lie avec la famille Le Prévost de Basserode en épousant le 16 juin 1798 Charles François Marie Le Prévost de Basserode (1774-1849), seigneur de Haut-Grenier, de Haut-Lieu et des Marissons, colonel sous Napoléon Ier, chevalier de la Légion d'honneur, membre de l'Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem, membre de l'Ordre du Phénix de Hohenlohe et ancien élève de Louis XVI et qui sera maire de Wasquehal de 1848 à 1849[25]. Le 28 mars 1799, l'église de Wasquehal est vendue comme bien national au citoyen François-Martine Capron pour le prix de 101,500 francs payables en bons, cette vente est faite entre les mains des citoyens Charles Lespagnol, Louis Delporte, de Louis Senacq, d'Antoine-Henri-Joseph Du Castillon entre autres [26] mais le 15 juin 1799, il la recédera à la commune.

Mairie de Wasquehal[modifier | modifier le code]

À l'issue de la Révolution française, on place des maires à la tête des villes mais la convention redonne aux agents municipaux la charge de la ville jusqu'en 1800 où Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry prend la juridiction de la ville. En 1802, pour l'aménagement de la Marque, le maire Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry fait planter des frênes au bord de celle-ci, près de sa demeure du centre de Wasquehal et qui seraient encore visibles aujourd'hui[27]. Il épouse le 24 juillet 1805, Hyacinthe Joseph Desfontaines d'Azincourt.

En 1817, il est avocat au tribunal de première instance de Lille[28].

Sous son mandat sont construites en 1833 des écluses de Wasquehal[29] et il parraine en 1839 la grosse cloche de l'église, nommée Joséphine-Charlotte[30], et sous son mandat, l'église est restaurée en 1841 par l'architecte néogothique lillois Charles Leroy[31],[32].

Une voie de chemin de fer est construite en 1843[33],[34] et le 30 avril 1843, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur[35].

Décès et sépulture[modifier | modifier le code]

Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry décède en cours de mandat en 1845, dans sa ferme qui sera appelée plus tard, Ferme de Grimbry ou Ferme Fremeaux, située rue de l'Église. La ferme sera détruite en 1965 à cause de son mauvais entretient et notamment du à un incendie. La ferme s'appellera avant sa destruction, la Ferme Coursier. Il est le maire de Wasquehal ayant eu le plus long mandat et de par ses diverses fonction, il aura été à la tête de la ville pendant 52 ans. N'ayant pas eu de postérité, ses biens reviennent à ses neveux et nièces, notamment les Prévost de Basserode qui posséderont de ce fait de nombreux biens et terres à Wasquehal. Ces terres seront ensuite les propriétés de la famille de Baynast de Septfontaines avec Jean Georges Louis de Baynast de Septfontaines (1900-1973) qui sera propriétaire entre autres des terrains de l'actuelle plaine des jeux et du cimetière du Plomeux.

Il est inhumé dans le caveau de famille qui est situé contre l'autel de l'église de Wasquehal. L’Église et son cimetière attenant sont demolis pour laisser place à la nouvelle église Saint-Nicolas en 1877 et de ce fait Charles Hyacinthe Joseph Lespagnol de Grimbry sera réinhumé en 1880 au cimetière du Centre situé rue de Marcq en Baroeul dans le quartier des Boers.

Le monument funéraire des familles Lespagnol de Grimby et le Prévost de Basserode est fait en terre cuite de dix mètres carrés et figura à l'Exposition universelle de 1878. Il est l’œuvre de Desmidt de Looberghe et représente une Descente de croix en grandeur nature[36].

Dans la soirée du , deux personnes, Émile Dedunslaeger et Jules Prouvost, s'introduisent aux cimetière du Centre sous les cris de Mort aux bourgeois ! Vive l'anarchie ! et vandalisent des monuments funéraires dont celui des familles Lespagnol de Grimby et le Prévost de Basserode[37],[38]. Une cérémonie expiatoire de la profanation et du sacrilège du cimetière du Centre est organisé avec la présence de 4000 personnes en l'église Saint-Nicolas, suivi d'une procession au cimetière[39],[40]. Un nouveau monument est posé sur la sépulture.

Mandats[modifier | modifier le code]

  • 02 mars 1787 - 30 septembre 1790 : conseiller au parlement de Flandre
  • 29 juin 1800 - 11 mai 1845 : maire de Wasquehal (Nord)

Titres[modifier | modifier le code]

  • 23 mars 1762 – 11 mai 1845 : Seigneur de Grimbry
  • 5 août 1782 – 20 mars 1790 : Seigneur de Wasquehal

Décorations[modifier | modifier le code]

Armes des Lespagnol[modifier | modifier le code]

D'azur à une foi d'argent[42].

Généalogie[modifier | modifier le code]

Ascendance[modifier | modifier le code]

Son père Charles-Joseph Lespagnol de Grimbry (1731-1801) est le fils de Charles François Joseph Lespagnol de Cavrines (1700-1763), conseiller des États de Flandre wallonne, Procureur Syndic de la Ville de Douai et de Henriette Joseph Libert (1700-1741).

Sa mère Marie Jeanne Henriette Hyacinthe Joseph Thieffries de Rœux (1737-1815) est la fille de Henri Denis Joseph de Thieffries (1693-1768) (Seigneur de Roeulx) et de Marie Anne Joseph Lexin (1708-1790). Les Thieffries sont issues de la Bourgeoisie de Lille par relief du 20 juillet 1497[43].

Descendance[modifier | modifier le code]

Sa nièce, Sophie Ursule l'Espagnol de Grimbry fille d'André François Lespagnol de Grimbry et de Marie Ursule Louisa Joseph Desfontaines sœur de Hyacinthe Joseph Desfontaines d'Azincourt, épouse le 30 janvier 1849 à Lille, Charles Richard Sutton de Clonard, comte de Clonard, Grand officier de la Légion d'honneur et ancien élève de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr, promotion 1825-1827, en compagnie de Patrice de Mac Mahon. Charles Richard Sutton de Clonard est le neveu de Thomas Robert Bugeaud qui joua un rôle décisif dans la colonisation de l'Algérie et de Robert Sutton de Clonard, membre de l'expédition de Lapérouse (-1788).

Sa petite nièce, Ernestine l'Espagnol de Grimbry épouse en 1871, Albert Joseph Edmond de Baynast de Septfontaines, membre de l'ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem dont descend Jean de Baynast de Septfontaines (1900-1973), qui possède des terrains sur Wasquehal où seront construit le Complexe André Alsberghe, le Centre nautique Calypso et une partie du cimetière du Plomeux[44].

Sa nièce, Josepa Lespagnol et de Sentmenat, fille d'Alexandre Louis Hyacinthe Joseph, épouse Ferran de Sagarra y de Llinas qui aura pour petit fils Josep Maria de Sagarra, écrivain catalan[45],[46],[47].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de la Société d'émulation de Roubaix - 1886 (books.google.fr)
  2. Recueil de généalogies lilloises. Tome 12 / par Paul Denis Du Péage, (gallica.bnf.fr)
  3. Notes historiques relatives aux offices et aux officiers de la Cour de parlement de Flandres (books.google.fr)
  4. Jean-Baptiste Wicar et son temps 1762-1834 (books.google.fr)
  5. a et b Le gouvernement des collèges séculiers aux lendemains de l’expulsion des jésuites. Le cas du collège de Lille (1765-1790) (books.openedition.org)
  6. Archives numériques de la Révolution française (frda.stanford.edu/fr)
  7. Charles Hyacinthe Joseph L'ESPAGNOL de GRIMBY (gw.geneanet.org)
  8. Famille Lespagnol des Flandres (geballeux.chez.com)
  9. Histoire des seigneurs et de la seigneurie de Roubaix (books.google.be)
  10. Mémoires de la Société d'émulation de Roubaix (gallica.bnf.fr)
  11. Société de émulation de Roubaix (geneanet.org)
  12. Blaise de Lespierre 1510-1574 (geneanet.org)
  13. de Grimbry faire part&f=false Le coût des études: Modalités, acteurs et implications sociales, XVIe-XXe siècle (books.google.fr)
  14. Recueil de généalogies lilloises. Tome 12 / par Paul Denis Du Péage (gallica.bnf.fr)
  15. Vies privéesPar de Sagarra Josep (google.fr)
  16. Ferran de Sagarra i de Llinàs (enciclopedia.cat)
  17. de Grimbry Histoire de Lille. I, La constitution urbaine (des origines à 1800) (2e édition) / Albert Croquez (gallica.bnf.fr)
  18. archives départementales du Nord (archivesdepartementales.lenord.fr)
  19. Les arrêts du Grand Conseil portant dispense du marc d'or de noblesse (patricedupuy-editeur.com)
  20. Les arrêts du Grand Conseil portant dispense du marc d'or de noblesse (books.google.fr)
  21. Essai chronologique pour servir a l'histoire de Tournay, Volume 73 (books.google.fr)
  22. Catalogue des gentilshommes d'Artois, Flandre et Hainaut qui ont pris part ou envoyé leur procuration aux assemblées de la noblesse pour l'élection des députés aux États généraux de 1789 (gallica.bnf.fr)
  23. Contrairement à ce qui est souvent écrit, il n'y eut aucune déclaration de guerre à l'archiduché d'Autriche, celui-ci n'étant pas alors un État souverain, mais une des possessions de la maison d'Autriche, faisant partie du Saint-Empire, ni à François II en tant qu'empereur du Saint-Empire car il ne fut élu empereur des Romains que le , puis couronné à Francfort-sur-le-Main le .
  24. Les volontaires nationaux pendant la Révolution (gallica.bnf)
  25. Recueil général des généalogies historiques des maisons nobles de ce royaume, volume 10 (books.google.fr)
  26. Mémoires de la Société d'émulation de Roubaix (gallica.bnf.fr)
  27. Annales de l'agriculture française (gallica.bnf.fr)
  28. de Grimbry.zoom Guide des étrangers dans Lille et son arrondissement (gallica.bnf.fr)
  29. Topographie historique, statistique et médicale de l'arrondissement de Lille (gallica.bnf.fr)
  30. Société d'études de la province de Cambrai (gallica.bnf.fr)
  31. Statistique archéologique du département du Nord (books.google.fr)
  32. L'église Saint-Nicolas à Wasquehal, Paroisses Croix-Wasquehal, http://www.paroisses-croix-wasquehal.fr/index.php/histoire-de-nos-eglises/63-l-eglise-saint-nicolas-a-wasquehal, consulté en août 2014.
  33. Administration Générale des Ponts et Chaussées et des Mines (books.google.fr)
  34. Bibliographie des chemins de fer (1771-1846) (gallica.bnf.fr)
  35. de Grimbry.zoom# Annuaire de l'ordre impérial de la légion d'honneur publié par les soins et sous la direction de la grande Chancellerie. Année 1852 (gallica.bnf.fr)
  36. Le Grand écho du Nord de la France 27/04/1894 (gallica.bnf.fr)
  37. Le Salut Public du 28 Mars 1894 (lectura.plus)
  38. Journal Le Temps du 27/03/1894 (gallica.bnf.fr)
  39. La Croix 3 avril 1894 (retronews.fr)
  40. Journal de Roubaix du 02 Avril 1894 (bn-r.fr)
  41. La Croix de Roubaix-Tourcoing du 5 juin 1902 (bn-r.fr)
  42. Recueil de généalogies lilloises. Tome 12 / par Paul Denis Du Péage (gallica.bnf.fr)
  43. Généalogie de Jacques de Thieffries (gw.geneanet.org)
  44. Généalogie de Jean de Baynast de Septfontaines (geneanet.org)
  45. Recueil de généalogies lilloises. Tome 12 / par Paul Denis Du Péage (gallica.bnf.fr)
  46. En feuilletant les Memorias de José Maria de Sagarra (openedition.org)
  47. "Eva+Serra+i+Puig"&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj9y6Te39bhAhUByYUKHb97A0YQ6AEIHDAA#v=snippet&q=Lespagnol&f=false Ferran de Sagarra i de Siscar: semblança biogràfica : conferència... (books.google.fr)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]