Charles Grandmougin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grandmougin.
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Charles Grandmougin
Description de l'image Charles Grandmougin.jpg.
Naissance
Décès
Activité principale
Poète

Charles Grandmougin, né à Vesoul le 17 janvier 1850 et mort le 28 avril 1930, était un poète et dramaturge français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'avocat, il fut scolarisé au collège de Vesoul puis fit des études de droit. Quand éclata la guerre franco-prussienne de 1870, il s'engagea volontairement, et demeura ensuite à Paris, où il publia des poésies et fit jouer des pièces de théâtre. Deux de ses poèmes parurent dans le troisième et dernier volume du Parnasse contemporain (1876).

Certaines de ses œuvres furent mises en musique, notamment par Bizet et Fauré. Il écrivit le livret de l'opéra Hulda, légende scandinave (1878-1885, d'après Bjørnstjerne Bjørnson) de César Franck et de La Vierge, oratorio de Jules Massenet. C'est lui qui compose une ode au poète Nicolas Gilbert lors de l'érection de sa statue à Fontenoy-le-Château[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Esquisse sur Richard Wagner (1873)
  • Les Siestes, poésies (1874)
  • Prométhée, drame antique (1878)
  • Le Tasse, symphonie dramatique (1878)
  • Nouvelles Poésies (1880)
  • Souvenirs d’Anvers (1881)
  • Orphée, drame antique en vers (1882)
  • Caïn, drame biblique en vers
  • Poèmes d’amour (1884)
  • Rimes de combat (1886)
  • À pleines voiles, poésies (1888)
  • L’Enfant Jésus, mystère en 5 parties et en vers
  • Le Christ, drame sacré en vers, couronné par l’Académie française (1892)
  • L’Empereur, drame épique en vers, en 13 tableaux (1893)
  • De la Terre aux Étoiles, poésies (1897)
  • Visions chrétiennes, récits en vers (1899)
  • Le Réveillon, drame en un acte, en vers
  • La Vouivre, poème franc-comtois
  • Les Serfs du Jura, drame en vers
  • Aryénis, drame en vers
  • La Chanson du village
  • Medjour, roman surnaturel
  • Les Heures divines, poésies (1894)
  • La Forêt mystérieuse, plaquette
  • Le Naufrage de l’amour, poésie
  • Contes d’aujourd’hui, en prose
  • Terre de France, poésie
  • Contes en prose
  • Dernières Promenades (1910)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Temps, 8 juin 1898, p. 3

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jules Mazé, Charles Grandmougin, Paris : J. Rouam , 1899

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :