Charles Giroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Giroux.
Charles Giroux
Suite d'eaux-forte de Charles Giroux.jpg
Eaux-fortes de Charles Giroux
Naissance
Nom de naissance
Pierre Charles Girou
Nationalité
Activités
Peintre, graveurVoir et modifier les données sur Wikidata

Charles Giroux (né Pierre Charles Girou le 9 novembre 1861 à Limoges[1], et mort à une date inconnue) est un graveur d'interprétation et aquafortiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Giroux est le fils de Pierre Giroux (né à Condat), charpentier parmi les Pénitents rouges, et de Marie Luc (née à Donzenac)[2]

Élève de T. Chauvel et J.-L. Gérôme, il est actif notamment à Menoux et à Paris, à la fin du XIXe siècle. Régulièrement exposé aux Salons parisiens entre 1880 et 1910, il est membre de la Société française des amis des arts[3], ainsi que sociétaire des Artistes français depuis 1890[4].

La Bibliothèque francophone multimédia de Limoges possède un ensemble d'estampes de Charles Giroux représentant notamment le Limousin.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Conservées à la Bfm de Limoges[modifier | modifier le code]

  • Pont sur l'Aixette (eau-forte, fin XIXe siècle)
  • Route de Limoges à Ambazac (eau-forte, fin XIXe siècle)
  • Puy Imbert (eau-forte, fin XIXe siècle)
  • Moulin du Richard (eau-forte, fin XIXe siècle)
  • Limoges vue prise du Sablard (eau-forte, fin XIXe siècle)
  • Limoges - Rue du pont St-Etienne (eau-forte, fin XIXe siècle)
  • Le Bournazeau (commune du Palais-sur-Vienne) (eau-forte, fin XIXe siècle)
  • Auzette (eau-forte, fin XIXe siècle)
  • Suite d'eaux-fortes (eau-forte, fin XIXe siècle)
  • Le chat malade, d'après T. Ribot (eau-forte, 1889)
  • A l'amitié, d'après J-B Greuze (eau-forte, 1891)
  • Le contrat de mariage, d'après Watteau (eau-forte, 1893)
  • Venise, d'après F. Guardi (eau-forte, 1895)
  • Mes colombes, d'après Daniel Hernandez (eau-forte, fin XIXe siècle)
  • Maternité, d'après C. Hitchcock (eau-forte, fin XIXe siècle)
  • A ghost story, d'après Walter Mac-Evant (eau-forte, fin XIXe siècle)

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

  • Portrait d'homme, 47 x 38 cm (cuvette) ; 62 x 48 cm (feuille) ; eau-forte et burin d'après un tableau de Pierre Paul Prud'hon [1907]

Voir liste des œuvres sur le Dictionnaire des graveurs, illustrateurs et affichistes français et étrangers (1673-1990), pages 1054-1055.

Œuvres conservées à la Bibliothèque nationale de France voir Inventaire du fonds français. Graveurs après 1800., pages 171-172.

Récompenses[4].[modifier | modifier le code]

  • Mention honorable et bourse de voyage en 1886.
  • Médaille de troisième classe en 1890.
  • Médaille de deuxième classe en 1894.
  • Médaille de première classe en 1909.
  • Mention honorable et médaille d'argent aux Exposition universelle de 1889 et 1900.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Haute-Vienne, acte de naissance n°1384, vue 143/212. L'officier de l'état civil n'a pas mis de x final à "Girou" bien que le père signe "Giroux". En France, l’orthographe des noms n'est définitivement fixée qu'au début du XXe siècle.
  2. Jean Adhémar et Jacques Lethève, "Inventaire du fonds Français. Graveurs après 1800", Bibliothèque Nationale de France, 1955, p. 171.
  3. Jean-Marc Ferrer, Philippe Grandcoing, « Une histoire de Limoges », Culture et Patrimoine, 2003, p. 47.
  4. a et b Emmanuel-Charles Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, Gründ, 1976.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel-Charles Benezit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays., Paris, Gründ,
  • Jean-Marc Ferrer et Philippe Grandcoing, Une histoire de Limoges, Limoges, Culture & Patrimoine en Limousin, , 159. p.
  • Gaïte Dugnat et Pierre Sanchez, Dictionnaire des graveurs, illustrateurs et affichistes français et étrangers (1673-1950)Tome troisième, Dijon, Échelle de Jacob, , p. 1046-1555.
  • Jean Adhémar, Jacques Lethève, Inventaire du fonds français. Graveurs après 1800. Tome neuvième., Paris, Bibliothèque nationale de France. Département des estampes., , 485. p.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]