Charles Genuys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Genuys
Fonctions
Architecte diocésain
Diocèse de Troyes
à partir de
Architecte diocésain
Diocèse de Châlons-en-Champagne
à partir du
Architecte diocésain
Cambrai
Architecte en chef des monuments historiques
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint
Maria Dolores Burrier
Enfant
Paul Genuys, Carmen Genuys
Autres informations
Archives conservées par

Charles Louis Genuys est un architecte diocésain et architecte en chef des monuments historiques, né le à Paris, ville où il est mort en son domicile le dans le 7e arrondissement[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles-Louis Genuys naît à Paris le . Son père est métreur-vérificateur et architecte. Il entre à l'Ecole spéciale de dessin, dite La Petite Ecole, puis en 1870 à l'Ecole des Beaux-arts. En 1875-1876, il est inspecteur des travaux du vice-roi d'Egypte au Caire.

Élève d'Eugène Train, il obtient en 1879 le second prix d'architecture de Rome. Il restaure principalement les édifices du département de la Marne dont il devient architecte en chef en 1897 et où il restaure des églises.

Il est aussi architecte en chef du département des Ardennes et du dôme des Invalides, adjoint à l'inspection générale en 1913, puis inspecteur général en 1914, il est chargé des départements atteints par la guerre et son nom reste attaché à la reconstruction des monuments de ces régions. Professeur, puis sous-directeur de l'École nationale supérieure des arts décoratifs.

Il a conçu plusieurs immeubles dans la ville de Paris

Il fut le professeur de Julien Polti, d'Hector Guimard et d'Henry de Waroquier. Son fils Paul Genuys fut aussi architecte.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Dans la 11e division du cimetière du Montparnasse, tombe restaurée en 2001 de Le Verrier surmontée d’un globe sur lequel figurent les signes du zodiaque. Voir dessin préparatoire sur le site externe.

Projets ou bâtiments détruits :

Hommages[modifier | modifier le code]

1930 :Buste de Charles Genuys par le sculpteur Émile Oscar Guillaume (1867-1954) inauguré le 11 décembre 1930. A cette occasion, le journal Le Petit Parisien écrit: « Au milieu d’un grand concours de personnalités du monde de l’architecture et de la sculpture, d’élèves et d’anciens élèves de l’Ecole Nationale des Arts décoratifs, a eu lieu, hier après-midi, au 31 rue d’Ulm, l’inauguration du monument élevé à la mémoire de l’architecte Charles GENUYS qui fut, pendant 50 ans, professeur à cette école. Ce monument dû au ciseau du sculpteur Emile GUILLAUME, est offert par un comité que préside M. MARCOU, inspecteur général des monuments historiques."

L’Œuvre du 09/12/1930 :"Ce monument a été remis par M. MARCOU au directeur de l’école M. COUYBA, hier à 3 heures, en présence de M. Paul LEON, membre de l’Institut, directeur général des Beaux-Arts qui a vivement félicité les auteurs du monument, Émile GUILLAUME et C. COIGNARD (architecte). En présence d’un très nombreuse assistance composée d’architectes, de professeurs, d’élèves et d’amis, il a rappelé la belle carrière et l’activité de Charles GENUYS dont l’influence a rayonné sur toute l’école pendant un demi-siècle ».[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]