Charles Galibert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Galibert
Nom de naissance Pierre Charles Christophe Galibert
Naissance
Salins-les-Bains, Drapeau de la France France
Décès (à 31 ans)
Activité principale Compositeur
Collaborations Camille Saint-Saëns
Maîtres François Bazin, Antoine Elwart
Récompenses Prix de Rome 1853

Pierre Charles Christophe Galibert est un compositeur français, né le à Salins-les-Bains et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Salins-les-Bains, dans le Jura, Charles Galibert intègre en mars 1845 le Conservatoire de Paris, où il aura plus tard pour condisciple Camille Saint-Saëns.

En 1851, sa cantate Le Prisonnier lui vaut le premier second prix du Prix de Rome en composition musicale, qu'il décrochera finalement en tant que lauréat en 1853, avec une autre cantate les Rochers d’Appenzell, sur un texte d’Édouard Monnais.

Il séjourne à la villa Médicis de février 1854 à décembre 1855, et regagne Paris en 1857. Il compose alors Après l’orage, un opéra écrit sur un poème d’Henry Boisseaux, qui connaît un immense succès au théâtre des Bouffes-Parisiens. La critique salue alors en Charles Galibert un talent très prometteur, comme déjà quelques mois auparavant, lorsqu'il dirigeait l'orchestre de l'inauguration de l'établissement thermal de Salins-les-Bains[1].

Charles Galibert voit sa carrière abrégée, puisqu'il meurt la veille de ses 32 ans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Prisonnier
  • Les Rochers d’Appenzell
  • Après l’Orage

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Salinois du dimanche 13 juin 1858

Liens externes[modifier | modifier le code]