Charles Fréger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Fréger
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Site web

Charles Fréger (né en 1975 à Bourges) est un photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Fréger est d'abord connu pour ses séries de portraits photographiques de personnes en uniformes (gardes nationaux, légionnaires, sumos, patineuses, majorettes…), qui jouent sur le rapport entre les signes d'appartenance à un groupe et l'individualité de la personne qui revêt l'habit. Cette vocation documentaire lui est venue à Rouen alors qu'il était encore étudiant aux Beaux-Arts et s'était essayé au portrait de marins en escale : « En une journée, tout a basculé. J'ai vu que c'était mon monde. Je travaillais déjà sur la sérialité. Dans l'uniforme, il y avait quelque chose de conceptuel, de froid, que j'aimais »[1].

Sa série Wilder Mann (2012) relève presque de l'anthropologie puisqu'elle recense les créatures de mascarades rurales de 20 pays d'Europe. Elle a donné lieu à une publication plusieurs fois rééditée dans plusieurs pays.

Charles Fréger est par ailleurs fondateur d'un réseau international d'artistes, Piece of Cake (POC)[2].


Expositions (résumé)[modifier | modifier le code]

  • Avril 2001 : Festival International des Arts de la Mode, Hyères (France)                
  • Janvier-février 2002 : Maison européenne de la photographie, Paris (France)                    
  • Mai 2002 : Le printemps de Septembre, Toulouse (France)                                   
  • Janvier- Avril 2004 : Musée des beaux-arts de Rouen (France)
  • Janvier-février 2005 : Musée d'art de Yokohama (Japon)
  • 23 septembre - 1 novembre 2005 : Kicken Berlin (Allemagne)
  • Juin-août 2006 : Stephen Daiter gallery, Chicago (États-Unis)
  • Juin 2006 : Musée d’art Moderne/ MUDAM (Luxembourg)   
  • Janvier - mars 2008 : MOCA, Shanghai (Chine)
  • Mai - juin 2008 : Parcours St Germain, Paris (France)                                                   
  • Juillet 2008 - août 2008 : MEM Gallery, Osaka (Japon)
  • Juin - septembre 2008 : Rencontres internationales d’Arles (France) 
  • Juin - novembre 2009 : Kunshalle Wien, (Autriche)  
  • Novembre 2011 – janvier 2012 : Fotohof  – Salzbourg (Autriche)  
  • Septembre 2012 – janvier 2013 : Hermès Gallery TH13 (France)    
  • Février– mai 2013 : MAC/VAL, Vitry-sur-Seine (France)
  • Février– juin 2013 : Fotomuseum, Anvers (Belgique)  
  • 2 mai - 29 août 2014 : Structures and Surfaces. Joachim Brohm, Charles Fréger, Jitka Hanzlová, Hans-Christian Schink, Alfred Seiland, Kicken Berlin (Allemagne)
  • 11 mai 2015 - 11 novembre 2015 : Wilder Mann, Musée de l'image, Épinal ( France)  
  • 6 juin - 31 août 2015 : Bretonnes, musée de Bretagne/les Champs libres, Rennes (France)  
  • 16 février - 15 mai 2016 : Yokainoshima, Le Forum, Hermès, Ginza, Tokyo (Japon)  
  • 3 juillet - 28 août 2016 : Yokainoshima, Rencontres photographiques d'Arles, Arles (France)  
  • 2 février - 14 avril 2019 : Cimarron, Château des ducs de Bretagne, Nantes (France)

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claire Guillot, « Chasseur tribal », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  2. « Piece of cake project »
  3. Charles Fréger, son dernier livre Wilder MannLe Journal de la Photographie, consulté le 9 juillet 2012
  4. Avec “Bretonnes”, le photographe Charles Fréger rajeunit les coiffes, Télérama.

Liens externes[modifier | modifier le code]