Charles Foix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Charles Foix
Portrait de Charles Foix

légende de l'image

Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à Salies-de-BéarnVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité(s) FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession(s) Neurologue (en) et médecin interniste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Charles Foix, né le à Salies-de-Béarn, près de Bayonne et mort le , est un neurologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Foix étudie la médecine à l'université de Paris. Il est un élève de Pierre Marie (1853-1940) et d'Achille Souques à la Salpêtrière. Il devient interne en 1906 puis médecin des hôpitaux en 1919 et agrégé en 1923. À partir de 1923, il travaille à l’hôpital d’Ivry qui portera son nom en son hommage.

Il meurt prématurément en 1927, à l'âge de 45 ans.

Œuvres et publications[modifier | modifier le code]

  • « Contribution à l'étude de l'apraxie idéo-motrice, de son anatomie pathologique et de ses rapports avec les syndromes, qui ordinairement, l'accompagnent », Revue neurologique, 1916, p. 283
  • « Les lésions anatomiques de la maladie de Parkinson », Revue neurologique, Paris, 1921, n° 28, pp. 593-600.
  • Titres et Travaux scientifiques du docteur Charles Foix, médecin des hôpitaux, Paris, Masson et Cie, 1923.
  • Charles Foix et Jean Nicolesco : Anatomie cérébrale. Les noyaux gris centraux et la région mesencephalo-sous-optique ; suivi d'une appendice sur l'anatomie pathologique de la maladie de Parkinson, Paris, Masson, 1925.
  • « Conception de l'aphasie temporo-pariétale dite aphasie de "Wernicke" », Presse médicale, 4 novembre 1925.
  • C. Foix, J. A. Chavany, J. Marie : « Diplégie facio-linguo-masticatrice d'origine sous-corticale sans paralysie des membres (contribution à l'étude de la localisation des centres de la face du membre supérieur) » Revue neurologique, Paris, 1926, n° 33, pp. 214-219.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Théophile Alajouanine, « Charles Foix »,La Presse médicale,N°27, p. 428-29, 1927,Texte intégral.
  • Gustave Roussy, « Charles Foix »,Revue neurologique, Paris, 1927, n° 34, pp. 441-446.
  • Jean Vinchon, « Charles Foix »,Aesculape, Paris, 1927, n° 17, pp. 243-251.
  • Georges Guillain,« Charles Foix », Études neurologiques, 5e série, pp. 439-458, 1932.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]