Charles Faroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Faroux
Charles Faroux (à 'L'Auto', 1905).jpg
Charles Faroux en 1905.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Charles Faroux en 1939.

Charles Ernest Faroux, né le à Noyon (Oise) et mort le à Neuilly-sur-Seine[1], est un ingénieur automobile et journaliste français, créateur des 24 Heures du Mans en 1923.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Charles Faroux fait ses études à l’École polytechnique (X1892).

Journaliste à La Vie Automobile et à Très Sport après être passé par La Vie au grand air, il a l’idée de créer une nouvelle course automobile avec Georges Durand, secrétaire général de l’ACO (Automobile Club de l'Ouest), Édouard Coquille, industriel, dirigeant de Rudge-Witworth et Géo Lefèvre, journaliste sportif. La première édition du "Grand Prix d’Endurance de 24 heures - Coupe Rudge-Whitworth" a lieu les 26 et 27 mai 1923.

Charles Faroux dirige la course des 24 Heures du Mans de 1923 à 1956 ; par ailleurs, il préside l’association des journalistes sportifs (AJS) de 1920 à 1957. Il est aussi directeur de course avant guerre du Rallye Monte-Carlo[2].

Peu avant la Seconde Guerre mondiale, il est élu Président du Jiu-Jitusu Club de France, 1er club de judo jamais créé en France en 1936 par Moshe Feldenkrais dont le siège est situé à l’École Spéciale des Travaux Publics - ESTP, fondée et dirigée alors par Léon Eyrolles (aujourd'hui l'École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie), 1, rue Thénard à Paris.

En tant qu’ingénieur de formation, il a aussi fondé la Société des ingénieurs de l’automobile, et a mis au point avec Ravigneaux le chronométrage des 24 Heures du Mans.

Il était un grand ami de son confrère russe Andrei Nagel, avec lequel il a remporté, comme copilote et contre toute attente, en 1910 un Prix spécial de l'Automobile Club Impérial russe lors de la course de régularité Saint-Pétersbourg-Kiev-Moscou-Saint-Pétersbourg disputée à partir du 16 juin sur une distance de près de 3 200 kilomètres, grâce à la Russo-Balt S24-30 personnelle de Nagel (de 24HP).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Faroux, Charles (1872-1957), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 30 septembre 2016)
  2. L'Auto-vélo, 22 janvier 1939.