Charles Félix René de Vintimille du Luc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Félix René de Vintimille du Luc
Biographie
Naissance
Décès
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Enfant
Célestine de Vintimille (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire

Charles Félix René de Vintimille du Luc, né en 1765 et mort en 1806, est un militaire français, du Saint-Empire et du Royaume de Naples.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Charles-Emmanuel-Marie-Magdelon de Vintimille, marquis du Luc — surnommé Demi-Louis en tant que fils naturel de Louis XV et de Madame de Vintimille (née de Mailly-Nesle) — et de Marie-Marguerite-Madeleine-Adélaïde de Castellane-Esparron, Charles-Félix-René émigre en 1792 et combat dans l'Armée des Princes, puis dans l'armée autrichienne du général Karl Mack, et enfin dans celle du Royaume de Naples. Aide de camp d'un autre émigré français, le général Roger de Damas d'Antigny, il participe à la guerre de l'Armée de la Sainte Foi contre les Français et les républicains napolitains et romains. Il contribue à la reprise de Capoue, puis de Rome, et s'efforce de discipliner les turbulents volontaires sanfédistes. En 1800, il rentre en France à la faveur de l'amnistie décidée par Napoléon Bonaparte, alors Premier consul.

Au début de 1806, il propose ses services à Napoléon en lui adressant un rapport sur l'état du royaume de Naples. L'empereur l'attache au service de son frère Joseph Bonaparte qui commande l'armée de conquête de Naples[1]. Il finit sa vie comme général de brigade dans l'armée de Joseph, devenu roi de Naples en 1806[2].

Il épouse en 1783 Marthe-Marie-Gabrielle-Artois de Lévis (1765-guillotinée le 21 messidor an II/9 juillet 1794 avec sa sœur Gabrielle-Augustine-Françoise et leur mère Gabrielle-Augustine Michel de Tharon, fille de Gabriel II Michel ; fille du maréchal-duc François-Gaston de Lévis). Leurs filles sont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lettre de Napoléon à Joseph, commandant de l'Armée de Naples, 3 février 1806, in Napoléon Bonaparte, Correspondance générale, tome VI, Fayard, 2007, p. 82.
  2. Ghislain de Diesbach, Histoire de l'émigration, 1789-1814, Grasset, 1975, p. 418.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alphonse de Beauchamp, Joseph Fr. Michaud, Henri Louis de Coiffier de Moret, Biographie moderne, ou Dictionnaire biographique de tous les hommes morts et vivants, Volume 4, 1806, p. 472-473.