Charles Errard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles Errard, né à Nantes en 1606 et mort à Rome en 1689, est un peintre, graveur et architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enée transportant Anchise, musée des beaux-arts de Dijon.

Charles Errard est est le fils de Jeanne Crémé et de Charles Errard dit l'Ancien, peintre et architecte dont il fut l'élève[1],[2]. En 1627, il suit son père et son frère Paul Errard en Italie et rencontre Claude Gellée et Roland Fréart de Chambray[1],[3].

De retour à Paris, il est présenté à Sublet de Noyers qui lui accorde une pension pour retourner à Rome où il fréquenta l'atelier de Poussin[4]. Au printemps 1640, Roland Fréart de Chambray et son frère se rendent à Rome sur ordre de Sublet de Noyers pour faire venir en France des artistes résidant à Rome, en particulier Nicolas Poussin. Ils sont également chargés de rapporter des copies d'œuvres d'art antique[5],[6]. C'est ainsi que Charles Errard est désigné par Sublet de Noyers comme « éclaireur » et dessine pour eux 40 dessins pour de grandes gravures sur cuivre et 8 vignettes[6].

Peintre de Louis XIV, Charles Errard sera l'un des douze fondateurs de l'Académie royale de peinture et de sculpture.

Il deviendra le premier directeur de l'Académie de France à Rome, en 1666 jusqu’en 1672, puis de 1675 à 1684.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, Günd
  2. Anatole Louis Théodore Marie Granges de Surgères, Les artistes nantais, Nantes, L'auteur, (lire en ligne)
  3. Françoise Fichet, La théorie architecturale à l’âge classique, Belgique, P. Mardaga, , 556 p. (ISBN 2-87009-104-4)
  4. Roman d'Amat, Dictionnaire de biographie française, Paris, Letouzey et Ané,
  5. M. Prévost, Roman d'Amat, et H. Tribout de Morembert, Dictionnaire de biographie française, t. 14, Paris, Letouzey et Ané,
  6. a et b Théorie de l'architecture de la Renaissance à nos jours, Allemagne, Taschen, , 845 p. (ISBN 978-3-8365-5745-0), p. 240-243
  7. « collections du musée des beaux-arts de dijon - Affichage d'une notice », sur mba-collections.dijon.fr (consulté le 8 novembre 2016).
  8. Notice no 01370001134, base Joconde, ministère français de la Culture
  9. Notice no 50110000081, base Joconde, ministère français de la Culture
  10. Notice no 50130000555, base Joconde, ministère français de la Culture
  11. Notice no 50130001358, base Joconde, ministère français de la Culture
  12. Notice no 05120010999, base Joconde, ministère français de la Culture
  13. Notice no 00000075307, base Joconde, ministère français de la Culture
  14. Notice no 02110000671, base Joconde, ministère français de la Culture
  15. Notice no 02110002883, base Joconde, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]