Charles Duvent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Duvent
Image dans Infobox.
Portrait photographique (1900)
Naissance
Décès
(à 72 ans)
Paris 13e
Nationalité
Activité
Lieux de travail

Charles Jules Walère Duvent, né le à Langres et mort le à Paris 13e[1], est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Gustave Boulanger et de Jules Lefebvre, paysagiste et orientaliste, il expose au Salon des artistes français dès 1884 et y obtient une mention honorable en 1891, une médaille de 3e classe en 1893, une médaille de 2e classe et une bourse de voyage en 1896 et une médaille d'argent à l'Exposition universelle de 1900, année où il passe en hors-concours[2].

Chevalier (1903) puis officier (1921) de la Légion d'honneur, il devient membre du jury et Président de la Société amicale des artistes français[2].

Comme illustrateur, il effectua en 1913 des eaux fortes en couleurs pour l'ouvrage de René Boylesve Sainte-Marie des Fleurs[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Départ du défilé triomphal avenue de la grande armée le 14 juillet 1919 (1920).
  • Commentry, La Joie par le travail, triptyque, achat par l’État en 1901, pour 6 000 FF, sur la recommandation du conseiller d’État Olivier Sainsère.
  • Paris, musée d’Orsay, Portrait d’Aline Jean, épouse de l’artiste, huile sur toile, 0,88 x 0,70, signé et daté à mi-hauteur vers la gauche : Duvent 93, n° inv. RF 1980 13.
  • Musée du Luxembourg, Portrait de Mme D.
  • Musée du Luxembourg, Portrait de jeune fille
  • Paris, musée de l'Armée, La Cathédrale d'Arras, La Cathédrale de Reims, La Cathédrale d'Ypres, achat global par l’État à la galerie M. Knoedler en 1919 pour 3 000 FF.
  • Jadis à Sarrebruck, Hôtel du Gouvernement français, La Procession, triptyque, achat par l’État en 1921.
  • Langres, Entrée du général Lyautey à Marrakech, achat par l’État en 1925, Jadis au ministère des Colonies, transféré au musée du quai Branly, dépôt à Langres
  • Neuilly-sur-Seine, Hôtel de ville, Le Traité de Neuilly en 1919, Inauguration de l'hôpital de Neuilly.
  • Collection privée, Le Journal Le Matin au boulevard Poissonnière.

Prix Charles Duvent[modifier | modifier le code]

Le prix Charles Duvent a été créé par la famille de l'artiste et est décerné par le jury de peinture du Salon des artistes français « à un peintre hors concours se trouvant momentanément dans une situation difficile et n'ayant pas d'enfants susceptible de l'aider » (dixit).

Exposition personnelle[modifier | modifier le code]

  • Langres, Musée Saint-Didier, Le Maroc de Charles-Jules Duvent : un regard d'artiste entre orientalisme et idées coloniales, -.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de décès (avec date et lieu de naissance) à Paris 13e, vue 4/31.
  2. a et b René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 450
  3. Edition Le Livre contemporain, 1913, tirage à 123 exemplaires.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Tirard, L'art français en Rhénanie pendant l'occupation 1918-1930, avec les extraits du Rapport général de Charles Duvent, commissaire général des expositions françaises de Wiesbaden et de Mayence, 1931.

Liens externes[modifier | modifier le code]