Charles Dutertre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Dutertre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
(50 ans)
Rennes
Nationalité
Activité
illustrateur de livres jeunesse

Charles Dutertre, né le à Rennes[1], est un artiste français, auteur et illustrateur de littérature jeunesse. Il vit près de Nantes[2] .

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Dutertre a étudié à l'École supérieure d'arts et médias de Caen - Cherbourg et à l'École régionale des beaux-arts de Rennes[1]. Il travaille pour la presse, dont Ouest-France[2], et pour certains titres de Bayard Presse, tels Astrapi, J’aime lire ou Images doc[1].

Depuis le début des années 2000, il illustre des ouvrages jeunesse. Il a réalisé plusieurs dizaines d'albums, écrits par divers auteurs jeunesse, dont Alex Cousseau, Thierry Lenain ou Michel Piquemal, et illustre également des documentaires jeunesse. Il a réalisés quelques albums dont il est auteur, principalement des imagiers[2]. Il est publié chez divers éditeurs, les éditions du Rouergue ou les éditions Sarbacane.

Il a participé à plusieurs numéros de la revue de bande dessinée, Patate douce, en tant qu'auteur-illustrateur, entre 2002 et 2006.

Il illustre plusieurs albums jeunesse écrits par Vincent Cuvellier, dont en 2004 Tu parles, Charles !, qui obtient plusieurs prix jeunesse, ou en 2006, La première fois que je suis née. Ce dernier est adapté en concert en 2010 par l'orchestre national d'Île-de-France[3]. Un album-CD sera publié l'année suivante, récompensé par le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros en 2012[3].

L'un des artistes illustrateurs qu'il admire est Raymond Savignac[2].

En 2018, il reçoit le prestigieux prix international, le Prix BolognaRagazzi[4], dans la catégorie Fiction, à la Foire du livre de jeunesse de Bologne pour L'Oiseau blanc qu'il a illustré, sur un texte de Alex Cousseau. L'album est inspiré de la vie de Charles Nungesser qui, en 1927, a tenté la traversée entre Paris et New York sans escale[5].

Il vit près de Nantes, et a trois enfants[2].

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Auteur et illustrateur[modifier | modifier le code]

  • Pirouette, le Potager moderne, 2004
  • L'hôtel des touristes, Delcourt, 2009
  • Mon imagier de Bretagne : d'Artichaut à Zef[2], Éditions Ouest-France, 2016
  • Mon imagier de Lyon : d'andouillette au zoo de la Tête d'Or, Éditions Ouest-France, 2017
  • Mon imagier de Paris : d'Amour à Zoo de Vincennes, Éditions Ouest-France, 2017
  • Mon imagier du Moyen âge, Éditions Ouest-France, 2017
Collectifs
  • Participation à la revue collective Patate douce, éditions Le Potager moderne :
    • tome 1 (2002), tome 2 (2002), tome 3 (2003), tome 4 (2003), tome 5 (2004), tome 7 (2005), tome 8 (2006)
  • Participation à la bande dessinée muette Comix 2000, éd. L'Association, 1999

Illustrateur[modifier | modifier le code]

  • Le mariage, c'est pour les nuls !, texte de Thierry Lenain, Nathan, 2002
  • Tu parles, Charles !, texte de Vincent Cuvellier, éditions du Rouergue, 2004
  • Le grand livre des codes secrets : tout pour inventer de mystérieux messages, texte Michel Piquemal et Daniel Royo, A. Michel jeunesse, 2004
  • Charlotte, la roulotte !, texte de Vincent Cuvellier, Éd. d'Orbestier, 2005
  • La révolte des cochons, texte de Xavier Armange, Éd. d'Orbestier, 2005
  • Les dessous du dragon, texte de Patrick Absalon, illustrations de Vincent Boyer, Charles Dutertre et Julien Norwood, les Éd. du Museum : Tourbillon, 2005
  • La première fois que je suis née, texte de Vincent Cuvellier, Gallimard jeunesse-Giboulées, 2006
  • Pourquoi coupe-t-on les arbres ? , texte Anne-Sophie Baumann, Tourbillon, 2006
  • La vie d'une étoile, texte Alain Bouquet, Éd. le Pommier, 2006
  • Comment ça pousse ? , texte Anne-Sophie Baumann, Tourbillon, 2007
  • L'archiduc de Tralala et autres histoires, texte Vincent Cuvellier, Bayard jeunesse, 2008
  • L'Enfant qui grandissait[6], texte Vincent Cuvellier, Gallimard jeunesse-Giboulées, 2008
  • D'où vient le poisson pané ? : poissons, coquillages & crustacés, texte Anne-Sophie Baumann, Tourbillon, 2008
  • Les dessous des baleines, texte Catherine Vadon, illustrations de Vincent Boyer et Charles Dutertre, Tourbillon, 2008
  • Ventricule, texte Marc Lizano, dessins Phicil, avec la participation de Ulf K. et Charles Dutertre, Carabas, 2009.
  • Atmosphère : quel effet de serre !, texte de Valérie Masson-Delmotte et Marc Delmotte, Éd. le Pommier, 2009
  • L'Histoire de Clara[7], texte Vincent Cuvellier, Gallimard jeunesse-Giboulées, 2009
  • Le roi qui n'a rien, texte de Alex Cousseau, Gallimard jeunesse-Giboulées, 2010
  • Frères des grandes plaines, texte de Michel Piquemal ; narrateur, Hubert Drac, Bayard jeunesse, 2010 - album-CD
  • Les dessous des dinosaures, texte Cécile Colin-Fromont et Luc Vivès, illustrations de Vincent Boyer, Charles Dutertre et Luc Vivès, les Éd. du Muséum, 2010
  • Que trouve-t-on sous la terre ?, texte Anne-Sophie Baumann, sous la direction scientifique de François Prognon, Tourbillon, 2010
  • La marmite pleine d'or, texte de Jean-Louis Le Craver, Didier jeunesse, 2011
  • Les frères Moustaches, texte de Alex Cousseau, Rouergue, 2013
  • Super chanteuse et petit pirate[8], texte de Julie Bonnie, Rouergue, 2013
  • Lumières : l'"Encyclopédie" revisitée, 1713-2013[9], textes de Franck Prévot, illustrations de onze illustrateurs dont Martin Jarrie, Régis Lejonc, Charles Dutertre, Éd. l'Édune, 2013 - Publié pour le tricentenaire de la naissance de Denis Diderot - Fait l'objet d'une exposition au même nom.
  • Série Louison Mignon, texte de Alex Cousseau, Rouergue
  1. Louison Mignon cherche son chiot, 2015
  2. Louison Mignon contre le bandit aux feuilles mortes, 2015
  3. Louison Mignon et le cochon caché, 2016
  4. Louison Mignon fait des confitures avec le shérif, 2016
  • Le chat qui est chien, texte de Alex Cousseau, Rouergue, 2016
  • L'Oiseau blanc[5], texte de Alex Cousseau, éditions du Rouergue, 2017
  • Brelin de la lune, texte de Kochka, Oskar éditeur, 2017
  • La patrouille du rire, texte de Roland Fuentès, Nathan, 2018
  • Papa siffle et papa souffle, texte de Michèle Moreau, Didier Jeunesse, 2018
  • La brigade du silence, texte de Alex Cousseau, Rouergue, 2018
  • Mon chien, Dieu et les Pokétrucs, texte de Myren Duval, Rouergue, 2018
  • Jeune loup, vieux renard, texte de Richard Marnier, le Vengeur masqué, 2018
  • Écoute Papa qui parle avec les animaux, texte de Michèle Moreau, Didier jeunesse, 2018
  • Écoute Papa qui jardine et qui joue, texte de Michèle Moreau, Didier jeunesse, 2018
  • La route du lait grenadine, texte de Alex Cousseau, Rouergue, 2019
  • Chère mamie, texte de Émilie Chazerand, l'Élan vert, 2019
  • J'aime pas ma maîtresse, texte de Isabelle Damotte, Magnard jeunesse, 2020
  • Les animaux ne sont pas obligés..., texte de Mathias de Breyne, Magnard jeunesse, 2020
  • Mon cœur est un petit moteur qui démarre avec de l'amour, texte de Alex Cousseau, Rouergue, 2021
  • La brigade du buzz, texte de Alex Cousseau, Rouergue, 2021
  • Dans la peau de mon papa, texte de Mathias de Breyne, Magnard jeunesse, 2021
  • J'aime pas ma mamie, texte de Isabelle Damotte, Magnard jeunesse, 2021
  • Je veux des pouvoirs magiques !, texte de Patricia Berreby, Casterman, 2021
  • 100 idées géniales pour chasser la routine en famille, texte de Philippe Brasseur, Casterman, 2021
  • Journal d'un chien de campagne[10], texte de Olivier Ka, Rouergue, 2021
  • Le petit Bidibi, texte de Serge Valentin, Didier jeunesse, 2021
  • Souricette veut un amoureux, texte et voix de François Vincent, Didier jeunesse, 2021 (livre-CD)
  • Tarzan pou explorateur, texte de Caroline Roque, Auzou, 2021

Spectacles musicaux[modifier | modifier le code]

La première fois que je suis née, texte de Vincent Cuvellier, est adapté en concert par Marc-Olivier Dupin et l’orchestre national d'Île-de-France en 2010. L'année suivante est édité un album-CD.

Album-CD
Récompensé par le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros en 2012[3].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Quelques expositions[modifier | modifier le code]

  • 2005 : « Dragons », Château de Malbrouck, Manderen (Moselle) ; publication de l'ouvrage, à la suite de l'exposition : Les dessous du dragon, texte de Patrick Absalon, illustrations de Vincent Boyer, Charles Dutertre et Julien Norwood, les Éd. du Museum : Tourbillon, 2005
  • 2013 : « Lumières : l'"Encyclopédie" revisitée, 1713-2013 », d'après l'ouvrage éponyme, textes de Franck Prévot, illustrations de onze illustrateurs dont Martin Jarrie, Régis Lejonc, Charles Dutertre, Éd. l'Édune, 2013 (Publié pour le tricentenaire de la naissance de Denis Diderot), Galerie Michel Lagarde.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Fiche de Charles Dutertre, sur le site ricochet-jeunes.org.
  2. a b c d e et f Laetitia Hélary, « Charles Dutertre ne gomme jamais... », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  3. a b c et d « La première fois que je suis née », sur philharmoniedeparis.fr, (consulté le ).
  4. a et b (it) Lauréats Foire du livre de jeunesse de Bologne 2018.
  5. a et b Corinne Bouquin, avis critique de L'oiseau blanc, dans La Revue des livres pour enfants, du 1er décembre 2017 ; avis repris sur la notice BnF de l'album.
  6. Fred Ricou, « Avis critique de L'Enfant qui grandissait », sur actualitte.com, (consulté le ).
  7. Catherine Bessi, avis critique de L'histoire de Clara, dans La Revue des livres pour enfants, 2010 ; avis repris sur la notice BnF de l'album.
  8. Michel Abescat, « Avis critique de Super chanteuse et petit pirate, Julie Bonnie, Charles Dutertre », Télérama, no 3327,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Avis critique (« Coup de coeur ») de l'ouvrage Lumières, Centre national de la littérature pour la jeunesse (CNLJ), site de la BnF.
  10. Avis critique de l'ouvrage Journal d'un chien de campagne, Centre national de la littérature pour la jeunesse (CNLJ), site de la BnF, du 1er novembre 2021.
  11. Lauréats du Prix Tam-Tam, sur le site ricochet-jeunes.org.
  12. a et b Lauréats du Prix des Incorruptibles, sur le site ricochet-jeunes.org.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]