Charles Dreyfus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dreyfus.
Photo Charles Dreyfus.jpg

Charles Dreyfus est un artiste performer, poète et historien de l'art, né à Suresnes en 1947. Il vit et travaille à Paris[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une licence en histoire de l'art et une maîtrise sur la participation du public, il commence en 1973 un doctorat sur Fluxus. Dès 1972, il rejoint Jean Dupuy à New York ; pour sa thèse, il réalise en 1974 la première interview de George Maciunas et la même année, il organise avec Ben Vautier le mémorable concert Fluxus au Musée Galliera dans le cadre du Festival d'Automne. En décembre, avec Catherine Thieck, au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, il présente Fluxus/Eléments d'information.

A partir de 1972, il séjourne régulièrement à New York, où il participe à l'avant-garde artistique ; en 1975, il rencontre l'artiste peintre suédoise Barbro Östlihn et côtoie ses amis artistes Robert Rauschenberg, Jasper Johns, Claes Oldenburg, Allan Kaprow, John Cage, Pontus Hulten, Billy Klüver... Il séjourne alors souvent en Suède et participe à l'organisation des expositions rétrospectives d'Oyvind Fahlström (Moderna Museet, Centre Pompidou, Musée Guggenheim). Il commence la critique d'art en 1971 dans Opus International, puis est rédacteur à Canal, rédacteur en chef et cheville ouvrière avec Michel Giroud de Kanal Magazine durant sept ans. Président de l'association L'avance artistique, éditeur du journal d'art contemporain Omnibus, il est le correspondant de la revue québécoise Inter Art Actuel. Il organise de nombreux concerts Fluxus (Musée d'Art contemporain de Marseille, Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg, Centre Pompidou-Metz). En même temps, il produit des performances et de la poésie-action[2] avec Jean Dupuy, Doc(k)s (Julien Blaine), Polyphonix (Jean-Jacques Lebel), Danae (Acindino Quesada), puis les réseaux de performance à travers le monde, Asa (Boris Nieslony), Nipaf (Sheji Shimoda), Riap (Richard Martel), Interakcje (Richard Piegza)... et dans le monde de l'art où ses expressions artistiques sont imprégnées par l'art comme concept. Son œuvre ramène le spectateur vers la métamorphose d'une apparence à une idée, en lui permettant d'y trouver son sens métaphorique. Il expose régulièrement à la galerie Lara Vincy à Paris[1].

En 2009, il est docteur en philosophie, avec une thèse sur Fluxus, théories et praxis[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Dreyfus, Fluxus/Eléments d'information, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, 1974
  • Charles Dreyfus, Au 4ème top, Vanves Association Loques, 1982
  • Charles Dreyfus, L'Ultime Atome, Collection Unfinitude, N.E.P.E., 1982
  • Charles Dreyfus (ed.), Happenings & Fluxus, Paris, Galerie 1900-2000, Galerie du Génie, 1989
  • Charles Dreyfus, Aujourd'hui j'ai eu tellement de choses à faire que je n'ai pas eu le temps de me suicider, Paris, Bucarest, Samuel Tastet, 1992
  • Charles Dreyfus, -R-BL---, École des beaux-arts de Clermont-Ferrand, 1996
  • Charles Dreyfus, Se faire une idée de ..., Rouen, Derrière la salle de bain, 1997
  • Charles Dreyfus, Neuf opuscules, L’Encyclopédie des images, 1997
  • Charles Dreyfus, Ça lasse, Paris, Cordel, 1998
  • Charles Dreyfus, Être à part (A paraître), Paris, Éditions Dilecta, , 100 p. (ISBN 978-2-916275-33-8)
  • Charles Dreyfus Pechkoff, Fallacia accidentis, Marseille, Al Dante, 2011
  • Charles Dreyfus (avec Augustin Pineau), Les mots scions, Vénus d’ailleurs, 2012
  • Charles Dreyfus, co (quille) (coq) uille, Vénus d’ailleurs, 2012
  • Charles Dreyfus, Simple et pure, Nîmes, Vénus d’ailleurs, 2012
  • Charles Dreyfus, Fluxus - L'Avant-garde en mouvement, Dijon, Les presses du réel, , 240 p. (ISBN 978-2-84066-462-8)[4]
  • Charles Dreyfus Pechkoff, La vérité, Dernier Télégramme, 2015
  • Charles Dreyfus Pechkoff, Un c'est cent, Imprimerie d'Alsace-Lozère, 2016
  • Charles Dreyfus Pechkoff, Métaphonie : itinéraire dialogique, Paris, Le Manuscrit, 2016

Quelques expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Fonds national d'art contemporain
  • Frac Bretagne
  • Frac Franche-Comté[5]
  • Musée du Temps, Besançon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Lara Vincy », sur www.lara-vincy.com (consulté le 20 avril 2019)
  2. « cipM - Auteurs : Charles Dreyfus », sur cipmarseille.fr (consulté le 30 avril 2019)
  3. Charles Dreyfus-Pechkoff, « Fluxus : théories et praxis », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, Besançon,‎ (lire en ligne, consulté le 30 avril 2019)
  4. « Charles Dreyfus Pechkoff : Fluxus – Les presses du réel (extrait) », sur www.lespressesdureel.com (consulté le 20 avril 2019)
  5. « Navigart », sur www.navigart.fr (consulté le 28 avril 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]