Charles Diehl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diehl.
Charles Diehl
Charles Diehl 1922.jpg

Charles Diehl en 1922

Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Membre de
Académie serbe des sciences et des arts, Académie des sciences d'URSS (d), Société philologique hellénique de Constantinople (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Distinction

Charles Diehl, né le à Strasbourg et mort le à Paris, est un historien et un historien de l'art français, spécialiste de l'Empire byzantin[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École normale supérieure (1878-1881), membre de l'École française de Rome (1881-1883) et de l'École française d'Athènes, Charles Diehl fut professeur d'histoire byzantine à l'Université de Nancy, puis à la Sorbonne (1899-1934). Il devint également, en 1910, membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, mais fut battu en 1935 par l'écrivain et chirurgien Georges Duhamel lors de l'élection au fauteuil no 30 de l'Académie française[2]. Il fut décoré Grand officier de la Légion d’honneur en 1939[3].

Son héritage fut recueilli par son élève Louis Bréhier (1868-1951).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Afrique byzantine (1896)
  • Botticelli (1900)
  • En Méditerranée (1901)
  • Justinien et la civilisation byzantine au VIe siècle (1901)
  • Études byzantines (1903)
  • Théodora, impératrice de Byzance (1904)
  • Figures Byzantines (1906-1908)
  • Palerme & Syracuse (1907)
  • Excursions archéologiques en Grèce (1908)
  • Venise (1915) (Flammarion 1re édition)
  • Histoire de l'Empire Byzantin (1919)
  • Byzance, grandeur et décadence (1919). Edición española: Grandeza y servidumbre de Bizancio. Madrid, Espasa-Calpe (Colección Austral, nº 1324), 1963. Traducción de Augusto E. Lorenzana.
  • Jérusalem (1921)
  • Manuel d'art byzantin (1926)
  • Choses et gens de Byzance (1926).
  • Une république patricienne: Venise (1928). Edición española: Una república de patricios: Venecia. Madrid, Espasa-Calpe (Colección Austral, nº 1309), 1961. Traducción de Augusto E. Lorenzana.
  • L'Art chrétien primitif et l'art byzantin (1928)
  • La Peinture byzantine (1933)
  • Constantinople (1935)
  • Les Grands Problèmes de l'Histoire Byzantine (1943)
  • La république de Venise - Flammarion 1967

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Soria et Spieser, Charles Diehl http://www.inha.fr/spip.php?article2285
  2. Biographie de George Duhamel sur le site de l'Académie française.
  3. Soria et Spieser, Charles Diehl, http://www.inha.fr/spip.php?article2285

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
External.svg
Trop de liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Les liens externes doivent être des sites de référence dans le domaine du sujet. Il est souhaitable — si cela présente un intérêt — de citer ces liens comme source et de les enlever du corps de l'article ou de la section « Liens externes ».