Charles Didier (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Didier
Didier Charles.JPG
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités

Charles Didier (né le à Genève et mort à Paris, le ) est un écrivain, poète et voyageur suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Didier fait des études de lettres classiques à Genève, où il publie deux recueils de poèmes, La Harpe helvétique (1825) et Mélodies helvétiques (1825).

En 1827, attiré par le mythe de l'Italie, il décide d'entreprendre un voyage dans la péninsule, où il part comme précepteur. Ce fut en 1829 que ses pérégrinations le conduisirent en Sicile.

À son retour d'Italie, en 1830, il s'installe à Paris, où il deviendra, pour quelques années, à côté de Michel de Bourges et de l'acteur Bocage, l'amant de George Sand[1], « mal mariée » et divorcée avec Casimir Dudevant[1], en 1837, il publie Un año en España, après un voyage dans ce pays.

Empêché, par la cécité imminente, de prendre la route de l'Orient, après de longues souffrances, Charles Didier achève sa vie en se suicidant, le , à Paris.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il publia Rome souterraine (1833), Chavornay (1838), Les amours d'Italie (1859), Caroline en Sicile (1844-45), Campagne de Rome (1842).

Il a aussi publié des reportages pour la Revue encyclopédique et la Revue des deux Mondes.

Notes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]