Charles Delporte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant belge
image illustrant un sculpteur image illustrant belge
Cet article est une ébauche concernant un peintre belge et un sculpteur belge.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delporte.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'artiste. Pour l'épéiste, voir Charles Delporte (escrime).
Charles Delporte
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
CharleroiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Charles Delporte ( à Marcinelle - à Charleroi[1]) est un peintre et sculpteur belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses œuvres sont exposées dans les musées, fondations, églises et villes à travers le monde. Un musée lui était consacré à Damme (près de Bruges), de 1990 à 2013.

Également poète et musicien, il a enregistré plusieurs CD comme "Ballade du souvenir", "Hommage à Picasso" (85), "Delporte chante Verlaine" (86) ou "Au cœur de Charleroi" (2005).

Il est le frère aîné de l'instituteur et poète Jacques Viesvil ainsi que de l'auteur-compositeur-interprète Paul Louka. Tous trois sont également les cousins germains d'Yvan Delporte, figure marquante de la bande dessinée belge et du Journal de Spirou.

Il était promu chevalier de l'Ordre de Saint-Sylvestre pas Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II.

Plusieurs de ces sculptures monumentales ont été érigées dans divers ronds-points à Charleroi. « Chantre de la Liberté » (connu sous le nom des "trois coqs") et « Regard de lumière », une tête à trois visages, sont les plus connues.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]