Charles Dauphin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dauphin (homonymie).
Charles Dauphin
Naissance
1615-1620
Nancy, Lorraine
Décès
Nationalité
Activité
Maître
Lieux de travail
Nancy (jusqu'en ), Paris (-), Turin (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Christine de France en Minerve, vers 1630

Charles Claude Dauphin (entre 1615 et 1620 - 1677) est un peintre français dont la carrière s'est déroulée principalement en Italie, dans le Piémont.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le duché de Lorraine entre 1615 et 1620, il est le fils d'Olivier Dauphin qui, étant lui-même peintre et graveur, va initier son fils à la peinture. Charles Dauphin se rend à Paris entre 1638 et 1646 ; il y fait son apprentissage dans l’atelier du célèbre peintre Simon Vouet. Fuyant la Fronde, il s’installe à Turin à dans le Piémont en 1655, où il mène une brillante carrière de peintre de cour pour la famille du duc du Piémont, de l'aristocratie et de l'Église.

Dans la capitale piémontaise, Charles Dauphin prend part à de grands travaux décoratifs religieux. Il peint par exemple pour l'église Saint Luc de Turin un Portrait de la Vierge et, dans la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste, il représente Saint-François marchant sur la mer ainsi que Louise de Savoie, duchesse d’Angoulême, invoquant saint François de Paul.

Par la suite, il entre au service du prince Emmanuel-Philibert de Savoie-Carignan qui le nomme son assistant personnel en 1658. Grâce à la protection du prince, l'héritier du trône, Charles Dauphin entre progressivement dans la cour ducale.

Entre 1660 et 1661, il est chargé de la décoration de la salle d'exposition de la dignité du Palais royal et, entre 1663 et 1665, il travaille au Palais royal de Venaria, en participant à la réalisation des portraits équestres du Salon de Diana.

Il décède à Turin en 1677.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Charles Dauphin peint essentiellement des compositions mythologiques ou décoratives, des sujets religieux ou des portraits.

  • Le temps dévoilant la Vérité, Musée lorrain, Nancy
  • Le Mépris du Monde, Nancy, musée des Beaux-Arts
  • Allegoria del Tempo
  • La Fuite en Égypte
  • Massacre des Niobides, 1634-1635, Villa Madame, Italie
  • Le Duc de Savoie Charles Emmanuel II et sa famille, 1666-1667, Musée du Prado, Madrid
  • Le Christ chassant les marchands du Temple, vers 1663, Nancy, musée des Beaux-Arts
  • Les Saintes femmes au tombeau, 1670, église Saint-Pierre, Pomponne

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Lavallée, Autour de deux peintre du XVIIe siècle : Jacques Blanchard et Charles Dauphin dans Bulletin de la société de l'histoire de l'art français, 1933, Ier fasc., pp145–149
  • Robert Fohr, Pour Charles Dauphin, p. 979-994, Mélanges de l'Ecole française de Rome. Moyen-Age, Temps modernes, 1982, volume 94, no 2 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]