Charles Catteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Catteau
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Charles Crépin Nicolas CatteauVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Mouvements
Influencé par
Site web
Archives conservées par

Charles Crépin Nicolas Catteau, né le à Douai, et, mort le à Nice[3], est un céramiste et peintre franco-belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Catteau est né d'un père belge et d'une mère française. Après une formation d'ingénieur céramiste à la manufacture nationale de Sèvres - qui deviendra l'École nationale supérieure de céramique industrielle - où il travaille deux ans, il part en 1904 en Allemagne, à la manufacture de porcelaine de Nymphenburg à côté de Munich.

Il y est débauché par Boch Frères qui cherchait alors à renouveler la production de sa manufacture Boch-Kéramis à La Louvière (Belgique). Il prend en charge en 1907, la direction de l'atelier décoration dont il restera le responsable jusqu'à sa retraite en 1946. Travaillant toutes les matières, s'essayant à tous les genres (japonais, africain, figuratif, cubiste …).

Charles Catteau connaîtra le succès, avec une reconnaissance internationale lors de l'exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes de Paris en 1925, obtenant un Grand Prix. En 1929, il expose au Salon des artistes français les toiles Porte de Bourgogne et Aux bords du Loing[4]. Il laissera de nombreux vases dont des grès réputés, avec des motifs stylisés tirés de la faune et de la flore.

Après la Seconde Guerre mondiale, Charles Catteau s'est retiré à Nice sur la Côte d'Azur.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Il est arrivé à une époque où l'art commençait à être perçu comme un moyen de vendre plus de production et où les progrès technologiques permettaient une reproduction et une standardisation des objets. Ce qui fait que Catteau est parfois plus considéré comme un designer céramiste que comme un artiste.

Formé pendant la période de l'Art nouveau, il est sensible à l'idée que l'art doit être accessible à tous et à embellir la vie quotidienne, chose que lui permet l'industrialisation des années 1920 et 1930. Il est l'un des grands designers de l'Art Deco, tout au moins un des plus grands céramistes de ce style. Il en fera la promotion à l'école industrielle supérieure de Louvière où il enseigne et également en tant que président du Cercle des Amis de l'art qu'il avait créé.

Il forma la plupart des décorateurs qui travaillèrent dans les verreries de la région du Centre: Paul Bernard, Henri Heemskerk, Paul Heller, Robert Hofman et Léon Mairesse[5].

Tombé quelque peu dans l'oubli après guerre, son œuvre a été redécouverte depuis et la publication au début des années 2000 d'un catalogue, référençant toute sa production, a relancé l'intérêt pour cet artiste et les prix de vente de ses vases[6].

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://data.bnf.fr/fr/14520075/donation_claire_de_pauw-marcel_stal_bruxelles/ »
  2. « https://www.kbs-frb.be/fr »
  3. Archives du Nord, commune de Douai, acte de naissance no 65, année 1880 (avec mention marginale de décès) (page 24/464)
  4. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 253
  5. Musée de Mariemont, Le verre art déco et moderniste, 2011
  6. "Marché de l'art", supplément Week-end des Échos, 8 et 9 février 2008

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Draguet & alii, Catteau. Donation Claire De Pauw - Marcel Stal, Bruxelles, Fondation Roi Baudouin, 2001, 120 p.  (ISBN 2-87212357-1)
  • Dominique Corrieras, L'Homme de Keramis - Charles Catteau, Paris, éditions "Vivre son temps", 1991, 119 p.  (ISBN 2950597300)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :