Charles Camichel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Charles Camichel, né le à Montagnac (Hérault) et mort le à Cap-Daurat, est un physicien français, membre en 1936 de l'Académie des sciences.

Biographie[modifier | modifier le code]

Normalien, il enseigne l'électricité industrielle de 1895 à 1900 à la faculté des sciences de Lille et à l'Institut industriel du Nord (École centrale de Lille), succédant à Bernard Brunhes, dans le cadre d'un certificat de physique industrielle[1].

Camichel, « jeune normalien, qui arrive de Lille où « il avait organisé un cours d'électricité industrielle qui lui valut les félicitations de Monsieur Liard » (Sabatier, entretien dans La Dépêche, 22/07/1906) » poursuit son enseignement[2] à la faculté des sciences de l'Université de Toulouse.

Ce cours est à l'origine de la création en 1907 de l'institut d'électro-technique de Toulouse dont il sera le premier directeur. Cet institut se développera et deviendra l'institut de mécanique des fluides de Toulouse de l'ENSEEIHT, une école généraliste disposant aujourd'hui de cinq filières, et l'une des plus réputées de France.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Yves Kirschleger, « Charles Moïse Camichel », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 557-558 (ISBN 978-2846211901)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un certificat en électricité industrielle est aussi créée en 1897 à la faculté des sciences de Lille - voir aussi ASA-USTL : Débuts de l'électrotechnique à la Faculté des Sciences de Lille, 1894-1904
  2. Science, industrie et territoire, par Michel Grossetti - 1995, (ISBN 2858162557 et 9782858162550)