Charles Busson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Busson.
Charles Busson
Charles Busson.png
Autoportrait dessiné (1883).
Naissance
Décès
Nom de naissance
Louis Guillaume Charles Busson
Nationalité
Activité
Maître
Élève
Enfant
Distinctions
Médaille de 3e classe au Salon de 1855
Médaille de 3e classe à l'Exposition universelle de 1867
Médaille de 1e classe à l'Exposition universelle de 1878
Officier de la Légion d'honneur (1887)

Louis Guillaume Charles Busson, né le à Montoire-sur-le-Loir (Loir-et-Cher) et mort le dans le 15e arrondissement de Paris, est un peintre paysagiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de négociant, Charles Busson étudie la peinture dans les ateliers de Jean-Charles-Joseph Rémond et Louis Français, et expose au Salon de peinture à partir de 1846. Il est l'un des membres fondateurs de la Société des artistes français[1], et siège à partir de 1873 au jury du Salon de peinture, dont il devient le vice-président en 1881. Il est un ami intime d'Eugène Fromentin.

Talent reconnu, il a lui-même été récompensé à plusieurs reprises, obtenant une médaille de 3e classe au Salon de 1855, une médaille de 3e classe à l'Exposition universelle de 1867 et enfin une médaille de 1re classe à l'Exposition universelle de 1878. Il est également nommé chevalier de la Légion d'honneur le , puis officier du même ordre le [2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Paysage avec un étang
(vers 1850 - tableau dédicacé à Mme Fromentin).

Ses tableaux les plus connus sont : les Environs de Montoire, le Gué, les Landes près de Tartas, Avant l'orage, le Soir sur les bords du Loir, un Coucher de soleil et un Orage dans les Landes, Anciens fossés du Château de Lavardin[3].

Plusieurs de ses toiles sont conservées dans les collections publiques françaises : au musée d'Orsay (Chasse au marais dans le Berry)[4],[5],[6] ainsi que dans les musées des beaux-arts d'Angers, Marseille, Rennes et Troyes, au musée de Grenoble et au musée Antoine Vivenel de Compiègne[2]..

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]