Charles Bridault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Bridault
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Charles Bridault (Paris, 1830-1896) est un auteur dramatique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses pièces ont été représentées sur les plus grandes scènes parisiennes du XIXe siècle : Théâtre des Folies-Nouvelles, Théâtre Saint-Germain etc.

Secrétaire général du Théâtre de l'odéon, journaliste au Figaro, il devient directeur du théâtre Tour-d'Auvergne à partir de 1871[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Mort et remords ou les inconvénients d'assassiner un marchand d'habits grêlé, avec P. Legrand, 1853
  • Les Succès de l'année, rondeau, 1854
  • Pierrot Dandin, pantomime en 5 tableaux, 1854
  • La Fausse douairière, pantomime en 2 tableaux, avec Paul Legrand, 1855
  • Les Jolis chasseurs, hallali musical, 1855
  • Le quinze novembre, avec Henri Larochelle, 1856
  • La Naïade, ballet-pantomime en 2 actes, mêlé de chants, 1857
  • Nella, ballet-pantomime mêlé de chœurs, 1857
  • Fra Diavolino, opérette en un acte, avec Amédée de Jallais, 1858
  • La Recherche de l'inconnu, opérette en un acte, avec Sylvain Mangeant, 1858
  • Le Roi de la gaudriole, opérette en 1 acte, avec de Jallais et Alexandre Flan, 1858
  • Monsieur Deschalumeaux, opéra-bouffon (d'après Auguste***), arrangé en 2 tableaux, 1859
  • Je suis né coiffé, folie vaudeville en 1 acte, avec Édouard Montagne, 1861
  • Un Maestro de bourgade, opéra-comique en 1 acte, 1864
  • L'Echappé de province, pièce en 3 actes, mêlée de chant, 1866
  • Point d'Angleterre, comédie en 1 acte, avec Paul Siraudin, 1867
  • Ah! C'est donc toi MMe la Revue !, revue en trois actes et dix tableau, avec Hector Monréal et Henri Blondeau, 1874

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Émile Abraham, Les acteurs et les actrices de Paris: biographie complète, 1861, p. 101
  • Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs (1786-1950), 1950, p. 320

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Chauveau, Les théâtres parisiens disparus: 1402-1986, 1999, p. 519

Liens externes[modifier | modifier le code]