Charles-Arthur-Tristan Languedoc de Noailles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charles-Arthur-Tristan Languedoc de Noailles
Illustration.
Portrait du 6e prince de Poix.
Fonctions
Membre de la Chambre des Pairs

(13 ans, 1 mois et 1 jour)
Pairie héréditaire
Prédécesseur Philippe-Louis de Noailles
Successeur Suppression de l'hérédité
Député français

(1 an et 14 jours)
Élection 22 août 1815
Circonscription Grand collège électoral de la Meurthe
Groupe politique Ultraroyaliste
Prédécesseur nouveau régime
Successeur Joseph-Dominique Louis
Biographie
Titre complet Prince de Poix, Duc de Mouchy, Duc de Poix
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès (à 62 ans)
Lieu de décès Paris
Nationalité Drapeau de la France française
Parti politique Monarchistes constitutionnels
Père Philippe-Louis de Noailles
Mère Anne-Louise de Beauvau-Craon
Fratrie Just de Noailles
Conjoint Lucie de Laborde
Enfants Rosalie de Noailles
Famille Maison de Noailles
Profession homme politique, militaire
Distinctions Ordre national de la Légion d'honneur Officier de l'Ordre de la légion d'honneur
Ordre du Saint-Esprit Ordre du Saint-Esprit
Ordre de Saint-Michel Ordre de Saint-Michel
Ordre royal et militaire de Saint-Louis Ordre royal et militaire de Saint-Louis
Liste des chevaliers de l'ordre espagnol de la Toison d'or Ordre de la Toison d'or
Religion Catholicisme

Charles-Arthur-Tristan Languedoc de Noailles
Blason

Charles Arthur Tristan Languedoc de Noailles, 6e prince de Poix, puis (1819) 3e duc espagnol de Mouchy, 2e duc français de Mouchy et duc de Poix, est né le 15 février 1771 et mort le 2 février 1834.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Philippe Louis Marc Antoine de Noailles (1752-1819), duc de Mouchy, et de la duchesse née Anne-Louise-Marie de Beauvau (1750-1834), il épousa en 1790 Natalie Lucie Léontine de Laborde (1774-1835), benjamine des filles du richissime financier Jean-Joseph de Laborde.

Ils eurent une fille, Rosalie Charlotte Antoinette Léontine de Noailles (1791-1851) qui épousa (1809) Alfred de Noailles (1784-1812), vicomte de Noailles, fils de Louis Marc Antoine de Noailles.

En 1818, il est impliqué, avec le duc de Mouchy et le duc de Gramont, en homicide involontaire et complicité d'homicide involontaire commis sur la personne du feu comte de Saint-Morys[1]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les procès de la Cour des Pairs : L'affaire Saint-Morys, « L'affaire Saint-Morys » (consulté le )