Charles Émile de Laplace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laplace.

Charles-Émile de Laplace
Surnom Delaplace
Naissance
à Paris
Décès (à 85 ans)
à Paris
Origine Drapeau du royaume de France Royaume de France
Allégeance Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Drapeau de la France République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Arme Artillerie
Grade Lieutenant général
Commandement École d'artillerie de La Fère
École d'artillerie de Vincennes
Conflits Guerres napoléoniennes
Distinctions Légion d'honneur
(Grand-croix)
Ordre de Saint-Louis
(Chevalier)

Charles-Émile de Laplace, né Charles-Émile Laplace, baron Laplace, puis comte de Laplace et 2e marquis de Laplace (, Paris-, Paris), est un militaire et homme politique français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Simon Laplace (1749-1827) et de Marie Anne Charlotte de Courty de Romange (1769-1862), Charles Émile Laplace entra à l'École polytechnique (X1805), passa ensuite à l'École de Metz, et fit, comme officier d'artillerie, les guerres d'Espagne, de Russie (1812), d'Allemagne (1813) et la campagne de France (1814). Artilleur à cheval, puis officier d'ordonnance de l'Empereur, il le suit jusqu'à l'abdication de Fontainebleau[1].

Chef d'escadron à la fin de l'Empire, il se rallia aux Bourbons : Louis XVIII « le récupère » et le met au service du duc d'Orléans[1]. Lieutenant-colonel du régiment d'artillerie à pied de la Garde royale et gentilhomme de la chambre du roi[2], il fut admis, le , par droit héréditaire à siéger dans la Chambre des pairs à la place de son père décédé.

Charles Émile de Laplace
Fonctions
Membre de la Chambre des pairs
Monarque Charles X de France
Louis-Philippe Ier
Prédécesseur Pierre Simon de Laplace
(À titre héréditaire)
Sénateur du Second Empire
Monarque Napoléon III
Biographie
Nom de naissance Charles-Émile-Pierre-Joseph Laplace
Nationalité Drapeau de la France Française
Père Pierre Simon, marquis de La Place
Mère Marie Anne Charlotte de Courty de Romange
Conjoint Sans alliance[3]
Diplômé de Polytechnicien (X1805)
École d'artillerie de Metz
Profession Général d'artillerie
Liste des sénateurs du Second Empire

Il y parut peu, soutint de ses votes le gouvernement de Charles X, fut nommé colonel hors cadre, et ne s'en montra pas moins empressé à prêter serment, après juillet 1830, à la monarchie de Louis-Philippe Ier.

Chargé d'organiser à Douai le 1er régiment d'artillerie, il reçut, le , le grade de maréchal de camp et fut placé à la tête de l'École de La Fère. « Ses connaissances spéciales furent plus d'une fois utilisées dans des inspections générales ou des missions techniques[4]. »

Promu lieutenant-général le , M. de Laplace fut rendu à la vie privée, comme pair de France, par la révolution de Février 1848.

Mais, après le coup d'État de 1851, auquel il avait applaudi, il fut appelé par Napoléon III, le , à faire partie du Sénat impérial, où il ne siégea que rarement, mais, jusqu'en 1870, parmi les zélés partisans du pouvoir. Il était grand-croix de la Légion d'honneur depuis le .

État de service[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Barrette de Grands Croix de la légion d'honneur Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis Chevalier ribbon

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Orn ext Marquis et pair GOLH.svg
Blason famille fr Laplace.svg
Armes du 2e marquis de Laplace (pair de France et grand officier de la Légion d'honneur : 1846-1848)

D'azur, aux deux planètes de Jupiter et de Saturne avec leurs satellites et anneaux d'argent, placés en ordre naturel vers le bas de l'écu ; en chef à dextre un soleil d'or, et à sénestre une fleur à cinq branches du même.[7],[8],[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « SABIX : Société de amis de la bibliothèque de l'[[École polytechnique (France)|École polytechnique]] », Pierre-Simon LAPLACE (1749-1827), sur www.sabix.org (consulté le 2 octobre 2011)
  2. a et b Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France : des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, vol. 7, (lire en ligne)
  3. a et b Vicomte Albert Révérend (1844-1911), Armorial du Premier Empire : titres, majorats et armoiries concédés par Napoléon Ier, vol. 3, Paris, (4 vol. in 2) Au bureau de L'Annuaire de la noblesse, (lire en ligne)
  4. « Laplace (Charles-Émile-Pierre-Joseph, marquis de) », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  5. Il aurait été fait, d'après Albert Révérend (s'appuyant sur l'Almanach impérial), baron de l'Empire par décret impérial.
    Source 
    Vicomte Albert Révérend (1844-1911), Armorial du Premier Empire : titres, majorats et armoiries concédés par Napoléon Ier, vol. 3, Paris, (4 vol. in 2) Au bureau de L'Annuaire de la noblesse, (lire en ligne)
  6. « Cote LH/1477/69 », base Léonore, ministère français de la Culture
  7. Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. 1 et 2, Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887
  8. François Velde, « Armory of the French Hereditary Peerage (1814-30) », Lay Peers, sur www.heraldica.org, (consulté le 18 juin 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.