Charles-Victor de Bachasson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Officier général francais 2 etoiles.svg Charles-Victor de Bachasson
Charles-Victor de Bachasson

Naissance
Valence
Décès
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Grade Maréchal de camp
Commandement Sarreguemines
Distinctions Ordre de Saint-Louis
Famille Famille Bachasson de Montalivet

Charles-Victor de Bachasson, seigneur de Montalivet, né le à Valence, mort le , est un général français du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles-Victor est le fils de Jean-Pierre Bachasson de Montalivet[1], conseiller du roi, juge-mage, maire de Valence en 1694 et recteur de l'Université de Valence en 1698[2]. Marié à Catherine d'Hausen (1731-1763), puis à Marthe Starot de Saint-Germain (sœur du fermier général Joseph Starot de Saint-Germain), Charles-Victor est le père du comte Jean-Pierre de Montalivet, ministre de l'Intérieur de Napoléon Bonaparte.

Il suit la carrière des armes, et est successivement capitaine au régiment de Penthièvre-infanterie, major au régiment de Barrois, puis mestre de camp[réf. nécessaire].

Il reçoit l'ordre de Saint-Louis en 1745[3].

Bachasson est promu maréchal des camps et armées du roi en 1750[4].

Il est nommé commandant d'armes pour le roi de la ville, château et place de Sarreguemines en 1762.

Il est conseiller secrétaire du roi en la chancellerie près le Conseiller supérieur de Corse[4].

Hommage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gustave Chaix-d'Est-Ange, « Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. XVI. Eas-Eys », 1918
  2. Joseph Cyprien Nadal, « Histoire de l'Université de Valence, et des autres établissements d'instruction de cette ville », 1865
  3. Albert Reverend, Jean Tulard, « Titres, anoblissements et pairies de la Restauration, 1814-1830, Volumes 1 à 2 », 1974
  4. a et b Arnaud Chaffanjon, Napoléon et l'univers impérial, 1969

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Bulletin d'archéologie et de statistique de la Drôme, Volumes 75 à 77 », 1961
  • Clarisse Coulomb, « Les pères de la patrie : la société parlementaire en Dauphiné au temps des Lumières », 2006