Charles-Michel Geoffroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles-Michel Geoffroy
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Graveur sur cuivreVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Lieu de travail

Charles-Michel Geoffroy, dit Geoffroy fils, né à Joinville le 2 juillet 1819 et mort le 24 mars 1882 à Passy, est un graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du graveur Jean Geoffroy, élève de Raymond Monvoisin, il entre à l’École des beaux-arts de Paris le 2 avril 1835. Une partie de sa production est dévolue à la gravure d'interprétation d'œuvres d'après des artistes contemporains ou plus anciens.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Lecture du roman, d’après Díaz, 1848
  • Femme d’Algérie, 1848 
  • Communiantes, d’après Lanfant de Metz, 1857 
  • La Sortie de l’église, d’après Lanfant de Metz
  • Le Lion de Sennaar
  • La Vierge d’après Raphaël, 1861 
  • Médée, d’après Eugène Delacroix
  • Le Paradis chinois, d’après Geoffroy 
  • Portrait de M. Tisserand, d’après Hippolyte Lazerges
  • Madeleine, d’après Moreau, 1863
  • Pépita, d’après Moreau 
  • La Sainte Famille de François Ier, d’après le tableau de Raphaël conservé au musée du Louvre, 1864 
  • Révélation, d’après Charles Chaplin, 1865 
  • Méditation, d’après Charles Chaplin

Sources[modifier | modifier le code]

  • Émile Bellier de La Chavignerie, Louis Auvray, Dictionnaire général des artistes de l’école française depuis l’origine des arts du dessin jusqu’à nos jours : architectes, peintres, sculpteurs, graveurs et lithographes, vol. 1, Paris, Renouard, 1882, p. 634-5.
  • Société des artistes français, Explication des ouvrages de peinture, sculpture, architecture, gravure, et lithographie des artistes vivants exposés au Palais des Champs-Élysées…, Paris, Charles de Mourgues frères, 1863, p. 350.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :