Charles-Joseph Christiani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Christiani.
Charles-Joseph Christiani
Le général de brigade baron Charles-Joseph Christiani.
Le général de brigade baron Charles-Joseph Christiani.

Naissance
Strasbourg
Décès (à 68 ans)
Montargis, Loiret
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1790-1834
Conflits Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Distinctions Baron de l'Empire
Grand officier de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis
Hommages Nom gravé sous le pilier Ouest de l'Arc de triomphe de l'Étoile, 39e colonne

Charles-Joseph Christiani né le à Strasbourg et mort le à Montargis, dans le Loiret, est un général français de la Révolution et de l’Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au départ simple soldat dans les armées de la Révolution, il atteint les plus hauts grades à la faveur des guerres napoléoniennes. Il est nommé colonel le 5 juin 1809 et s'illustre particulièrement à la bataille de Wagram. Il est ensuite fait baron de l'Empire le 14 février 1810. Sa conduite durant la campagne de Russie, lui vaut d'avoir son nom sur l'arc de triomphe. Enfin, il devient général de brigade le 30 août 1813.

En 1814, lors de la campagne de France, il se couvre de gloire à la tête d'une division de la Vieille Garde lors du combat du Gué-à-Trême (28 mars). Ce fait d'armes est cité par Napoléon dans ses lettres à l'Impératrice. Christiani défend ensuite Montmartre lors de la bataille de Paris contre les troupes de la Sixième Coalition. Après la chute de Napoléon, il parvient à poursuivre sa carrière sous la Restauration et la Monarchie de Juillet.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est l'époux d'Antoinette Pistorius, veuve Chevreau, dont il adopte le fils[1], ce qui fait de lui le grand-père par alliance du baron Fernand de Christiani.

Hommages[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Orn ext baron de l'Empire GOLH.svg
Blason Charles-Joseph Christiani (1772-1840).svg
Armes du baron Christiani et de l'Empire (décret du 3 décembre 1809, lettres patentes du 14 février 1810 (Paris))

D'or, à trois chevrons superposés d'azur; franc quartier des barons tirés de l'armée.[3],[4]

Livrées : jaune, bleu et rouge[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Révérend (dir.), Annuaire de la noblesse de France (d'André Borel d'Hauterive), vol. 56, Paris, 1900, p. 187-188.
  2. « Cote LH/537/8 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. a et b PLEADE (C.H.A.N. : Centre historique des Archives nationales (France)).
  4. Source : www.heraldique-europeenne.org

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]