Charles-Isidore Choiselat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles-Isidore Choiselat
Portrait - Marie-Charles-Isidore Choiselat.jpg
Marie-Charles-Isidore Choiselat dans son laboratoire, daguerréotype, entre 1843 et 1845 (Musée Carnavalet[1])
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Charles-Isidore Choiselat (1815-1858) est un photographe français du milieu du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les quelques éléments biographiques connus concernent plus le photographe que l'homme. On sait qu'il entreprend dès 1840 des recherches avec Prestsch sur le fixage des épreuves photographiques. Il travaille ensuite avec Ratel avec qui, il réalise des gravures au daguerréotype selon le procédé Fizeau : la première planche gravée est produite en 1842 et leurs travaux sont récompensés en 1843 par la Société d'Encouragement pour l'industrie. Jusqu'en 1846, il travaille à Paris où il réalise de nombreux daguerréotypes. En 1846, il entreprend toujours avec Stanislas Ratel (1824-1904) un voyage dans le Midi. C'est au cours de ce périple qu'ils prennent leurs clichés les plus connus : des daguerréotypes panoramiques notamment la Vallée de Die, les Arènes d'Arles et celles de Nîmes, probablement les premiers clichés de ces monuments romains. Ils photographient également l'entrée du port de Marseille. À sa mort en 1858, son associé Ratel devenu son beau-frère en 1850 abandonne la photographie[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Portrait du daguerréotypiste Marie-Charles-Isidore Choiselat (Paris 1815-Paris 1858) dans son laboratoire », notice de l'objet, sur Collections des Musées de la ville de Paris (consulté le 7 octobre 2018).
  2. Gilbert Beaugé, La Photographie en Provence 1839-1895, page 152.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilbert Beaugé, La Photographie en Provence 1839-1895, Éditions Jeanne Lafitte, 1995 (ISBN 2862762679) ; présentation ici

Liens externes[modifier | modifier le code]