Charles-Henry Hirsch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles Hirsch.
Charles-Henry Hirsch
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 78 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Officier de la Légion d'honneur
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Charles-Henry Hirsch est un poète, romancier et dramaturge français. Né à Paris le 18 avril 1870, il y est décédé le 16 décembre 1948.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Herman Hirsch, homme de lettres, et d'Elise-Catherine Charnault, il est bachelier ès lettres et collabore dès 1891 au Mercure de France dont il devient responsable des rubriques littéraires et artistiques (1899-1916). Il collabore aussi au journal Le Matin, à Excelsior, au Journal, au Petit Parisien. Durant la première guerre mondiale, il est attaché au cabinet du secrétaire d'État aux Inventions (dont les titulaires sont Paul Painlevé puis Jules-Louis Breton). Fait chevalier de la Légion d'honneur en 1919, il est décoré par J. H. Rosny aîné. Déjà proposé en 1913, le conseil de l'Ordre avait émis un avis négatif au motif suivant : "Refusé pour titres insuffisants (en raison de caractère immoral de son œuvre)"... Promu officier de la Légion d'honneur en 1925, il est alors décoré par Georges de Porto-Riche[1].

Ami de Paul Fort, il lance avec lui et Edmond Pilon le Livre d'Art[2]. Souvent cité dans le Journal de l'impitoyable Paul Léautaud, celui-ci émet sur l'homme et son œuvre une opinion très positive, puis de moins en moins, jusqu'à l'affaire de Monsieur Batule et ses amis (Mercure de France, 1er mai 1939).

Il écrivit un grand nombre de romans populaires. Il a aussi été un important militant du naturisme[3]. En 1910, il fut un des grands défenseurs des Fleurs du mal de Baudelaire[4].

Il est aujourd'hui essentiellement connu comme l'auteur du scénario du film Cœur de lilas (1931) avec Jean Gabin.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Légendes naïves, Girard, 1894
  • Priscilla (poème), Mercure de France, 1895
  • Yvelaine (poème), Mercure de France, 1897
  • Lettre de Nathanaël à André Gide, L'Ermitage, 1897
  • La Possession (roman), Mercure de France, 1899
  • La Vierge aux tulipes (roman), Mercure de France, 1901
  • De Mademoiselle de Maupin à Claudine, 1902
  • Héros d'Afrique (roman), Fasquelle, 1903
  • Eva Tumarche et ses amis. Mœurs contemporaines, Fasquelle, 1903
  • Pantins et ficelles, Librairie universelle, 1904
  • La Demoiselle de comédie, Fasquelle, 1904
  • Le Tigre et Coquelicot, Librairie universelle, 1905
  • Les Disparates : la Fin de Salomé, la Liaison de Properce, le Brelan de la maréchale, le Capitaine Bapaume, Treize jours de gloire, Fasquelle, 1906
  • Les Châteaux de sable (roman), Fasquelle, 1907
  • Poupée fragile (roman), Flammarion, 1907
  • Treize jours de gloire (roman), Librairie mondiale, 1907
  • Nini Godache (roman), Fasquelle, 1908
  • Un vieux bougre (roman), Fasquelle, 1908
  • Les Émigrants (drame), 1909
  • Des hommes, des femmes, des bêtes (contes), Charpentier, 1910
  • Le Crime de Potru soldat, Arthème Fayard (collection Les inédits de Modern-Bibliothèque), publié en "édition définitive" chez Flammarion en 1919 sous le titre raccourci de Le Crime de Potru.
  • Amaury d'Ornières (roman), Charpentier, 1911
  • L'Amour en herbe (roman), Fasquelle, 1911
  • Parfieu et Martin, Charpentier, 1911
  • Dame Fortune (roman), Charpentier, 1912
  • Le Sang de Paris (roman), Chapentier, 1912 (paru sous forme de roman-feuilleton dans Le Journal du au )
  • Saint-Vallier (roman), Charpentier, 1913
  • Racaille et Parias, Fasquelle, 1914
  • Mariée en 1914, Flammarion, 1916
  • Chacun son devoir (roman), Flammarion, 1916
  • La Grande Capricieuse (roman), Flammarion, 1917
  • Le Cœur de Poupette (roman), Flammarion, 1918
  • « Petit » Louis boxeur (roman), Flammarion, 1918
  • Le Craquement. Histoire d'un ménage désuni par la guerre (roman), Flammarion, 1919
  • La Chèvre aux pieds d'or (roman), Flammarion, 1920
  • Auprès de ma blonde (conte), Flammarion, 1921
  • Sur le banc (comédie en un acte), 1921
  • Cœur de lilas (avec Tristan Bernard) (drame), 1921
  • La Danseuse rouge (pièce en quatre actes), Stock, 1922
  • L'Enchaînement (roman), Flammarion, 1922
  • Eva Tumarche, baronne (roman), Flammarion, 1922
  • Mimi Bigoudis (roman), Flammarion, 1922
  • Les Nomades (nouvelle), 1923
  • Voyage de noces (roman), Fayard, 1924
  • Goulois a bon cœur (comédie en un acte), 1925
  • Un aimable voleur (nouvelle), œuvres libres, 1925
  • Une belle garce (roman), 1925
  • La Marieuse (roman), Rasmussen, 1925
  • La Passion de Bouteclou (roman), Flammarion, 1925
  • Marie Plaisir (roman), Flammarion, 1926
  • Confession d'un voleur (roman), Flammarion, 1927
  • Les Détours de la vie (nouvelle), 1927
  • L'Affaire Sauvenir, (roman), Flammarion, 1928
  • Les Jalouses (roman), Flammarion, 1928
  • Doit et Avoir (roman), Flammarion, 1929
  • Le Dominateur (pièce en trois actes), 1929
  • La Puissance du souvenir (nouvelle), 1929
  • La Vie au galop (roman), Flammarion, 1930
  • L'Homme aux sangliers, Éditions des Portiques, 1931
  • Les Rouchard (roman), Éditions des Portiques, 1932
  • Les Arrivées (roman), Taillandier, 1933
  • La Peau de chamois, Éditions de France, 1934
  • L'Apôtre Judas (roman), Mercure de France, 1936
  • L'Instinct profond, Mercure de France, 1938
  • L’Œil du ministre, Mercure de France, 1938
  • Margot-la-Marine (roman), Mercure de France, 1939

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Fage, Anthologie des conteurs d’aujourd’hui, Delagrave, 1924, p. 247 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jean Bergeaud, Je choisis... mon théâtre: Encyclopédie du théâtre, Odilis, 1956, p. 330 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Informations biographiques issues du dossier personnel de la Légion d'honneur de C.-H. Hirsch (réf. 19800035/1484/72450) consultable en ligne sur la Base Leonore.
  2. André Billy, L'Époque 1900, Tallandier, 1951, p. 208
  3. Pierre Charreton, Les fêtes du corps, 1985, Université de Saint-Étienne, p. 15
  4. André Guyaux, La querelle de la statue de Baudelaire, PUPS, 2007, p. 644