Charles-François Mazurier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mazurier.
Charles-François Mazurier
Description de cette image, également commentée ci-après
Mazurier dans le rôle de Polichinelle vampire.
Gravure anonyme (1824)
Naissance
Lyon
Décès
Paris
Activité principale mime et danseur
Années d'activité 1819-1828

Charles-François Mazurier est un mime et danseur français né à Lyon en 1798 et mort à Paris le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Célèbre danseur « disloqué », Mazurier commence sa carrière comme danseur comique et de caractère, en 1819 à Bordeaux, puis dans sa ville natale (1820-1823). Ses succès répétés le conduisent à Paris où il débute en 1823 au théâtre de la Porte-Saint-Martin. L'auteur de la Nouvelle biographie théâtrale le nomme « le César de la pirouette, l'Alexandre de la cabriole, le privilégié du grand écart ». L'une de ses spécialités est son « pas de Polichinelle vampire », dansé sur des échasses, que Jean-Baptiste Blache a imaginé pour lui.

Mazurier meurt à Paris en 1828, des suites d'une maladie de poitrine, à l'âge de vingt-neuf ans. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

Mazurier par Larousse[modifier | modifier le code]

« Mazurier a fait les délices de tout Paris sous la Restauration. Bon danseur, mime charmant, sa gentillesse et ses lazzi, son adresse et son audace étaient incomparables dans Polichinelle vampire, les Meuniers, le Gascon à trois visages, le Déserteur, Jean-Jean, la Neige, Gulliver et surtout Jocko, joués à la Porte Saint-Martin. Dans Jocko petit drame touchant, Mazurier, cousu dans une peau de singe, faisait rire par ses gambades et pleurer par sa mort. Les Anglais nous envièrent Jocko, dont la vogue fut universelle ; ils engagèrent le clown français pour six semaines, au théâtre de Drury-Lane au prix de 1200 fr, par soirée, 200 fr de plus qu'on ne payait Talma et Mlle Mars. »

— Pierre Larousse, article « Clown » dans le Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, tome quatrième, 1869

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sylvie Jacq-Mioche, Légendaire Charles-François Mazurier, phénomène de scène, article de la revue Danser n°201 juillet-août 2001, p. 34-36

Liens externes[modifier | modifier le code]