Charles-Félix de Choiseul-Praslin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charles-Félix de Choiseul-Praslin
Illustration.
Fonctions
Membre de la Chambre des pairs
Monarque Louis XVIII
Législature Royaume de France Royaume de France
Monarque Napoléon Ier
Législature Drapeau de l'Empire français pendant les Cent-Jours Empire français (Cent-Jours)
Monarque Louis XVIII, Charles X, Louis-Philippe Ier
Législature Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Biographie
Dynastie Maison de Choiseul
Nom de naissance Charles Raynard Laure Félix de Choiseul-Praslin
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès (à 63 ans)
Lieu de décès Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Père Antoine-César de Choiseul-Praslin
Mère Charlotte Antoinette O'Brien Thomond
Conjoint Charlotte Le Tonnelier de Breteuil
Enfants Charles Théobald (1805-1847)
Edgard (1806-1887)
Slanie (1807-1843)
Régine (1810-1855)
Laure Geneviève (✝ 1873)
Alix (1820-1891)
Diplômé de École polytechnique
Liste des conseillers généraux de Seine-et-Marne

Charles-Félix de Choiseul-Praslin (Paris, - Paris, ), était un homme politique français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Antoine-César de Choiseul, duc de Praslin, Charles-Félix entra à l'école polytechnique.

Grand conservateur (4 décembre 1804) du Grand Orient de France, Choiseul s'attacha à la fortune de Napoléon Ier, qui le fit chambellan en 1805 et le créa comte de l'Empire le 31 janvier 1810.

Appelé en 1811 à la présidence du collège électoral de Seine-et-Marne, le comte de Praslin équipa, à ses frais, une compagnie de cavaliers en 1813 et combattit, en 1814, sous les murs de Paris, comme chef de la 1re légion de la Garde nationale de Paris.

Il n'en accueillit pas avec moins d'empressement la première Restauration, et, dès que le Sénat conservateur eut proclamé la déchéance de Napoléon, il fut des premiers à proposer une souscription pour le rétablissement de la statue d'Henri IV de France sur le Pont Neuf. Le 4 juin 1814, il fut admis dans la Chambre des pairs.

L'Empereur,au retour de l'île d'Elbe, ne lui tint pas rigueur et le conserva (2 juin 1815) sur la liste des pairs des Cent-Jours.

Le 6 juillet 1815, il signa le premier la déclaration des chefs de la garde nationale en faveur du drapeau tricolore. Après une disgrâce momentanée, la dignité de pair lui fut conférée une seconde fois par le gouvernement de Louis XVIII, le 21 novembre 1819. Il reprit son siège à la chambre haute où il vota avec les libéraux. Après les journées de Juillet 1830 il adhéra à la Monarchie de Juillet. Chevalier de la Légion d'honneur, il était également conseiller général de Seine-et-Marne.

Titres[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Image Armoiries
Orn ext comte de l'Empire CLH.svg
Blason Charles-Félix de Choiseul-Praslin (1778-1841).svg
Armes du comte de Choiseul-Praslin et de l'Empire

D'azur à la croix d'or, cantonnée en chef à dextre et à sénestre de cinq billettes en sautoir et en pointe à dextre et à sénestre de quatre billettes deux et deux le tout d'or, ombré de gueules : franc quartier des comtes officiers de Notre Maison[1],[4].

Orn ext Duc et pair de France (Restauration) ComLH.svg
Blason ville & fam fr Choiseul (accolade).svg
Armes du duc de Praslin, membre de la Chambre des pairs

D’azur à la croix d’or accompagné de dix-huit billettes du même, cinq et cinq en chef posées en sautoir, quatre et quatre en pointe posées deux et deux[2].

Ascendance & postérité[modifier | modifier le code]

Fils de Antoine-César de Choiseul, 3e duc de Praslin (17561808), et de Charlotte Antoinette O'Brien Thomond (17591808), fille de Charles O'Brien de Thomond, Charles-Félix épousa, le 12 avril 1803 à Paris (contrat de mariage du 12 germinal an XI), Charlotte Le Tonnelier de Breteuil (17791861). Ensemble, ils eurent[5] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]