Charles-Eugène Galiber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles-Eugène Galiber
Naissance
à Castres
Décès (à 84 ans)
à Paris
Origine Français
Allégeance Drapeau français Royaume de France
Drapeau français République française
Drapeau français Empire français
Drapeau français France
Arme Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Pavillon de la marine française Marine nationale française
Pavillon de la Marine du Premier Empire Marine impériale française
Grade Vice-amiral
Années de service 1840 – 1889
Conflits Guerre de Crimée
Faits d'armes Siège de Sébastopol
Distinctions Grand-croix de la Légion d'honneur
Autres fonctions Ministre de la Marine et des Colonies
Membre du Conseil d'Amirauté

Liste des ministres français de la Marine et des Colonies

Charles-Eugène Galiber, né à Castres le et mort à Paris le , est un officier de marine et homme politique français. Il termine sa carrière avec le grade de vice-amiral et sera brièvement Ministre de la Marine et des Colonies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Auguste Galiber, capitaine de cavalerie, chevalier de la Légion d'honneur, et de Mélanie Huc, Charles-Eugène Galiber entre dans la Marine en 1840 à sa sortie de l'École navale. Il passe aspirant le 1er septembre 1842, avant d'être promu au grade d'enseigne de vaisseau le 1er novembre 1846. Le 1er janvier 1849, il est chargé de la 106e compagnie à bord du Jemmapes, vaisseau de 100 canons, au sein d'une escadre d'évolutions commandée par Adolphe La Guerre[1].

Lieutenant de vaisseau le 8 mars 1854, il embarque à bord du Napoléon, au sein de l'escadre de Méditerranée et prend une part active aux opérations de Crimée. Il se distingue au siège de Sébastopol le 17 octobre 1854 et lors des incursions en mer d'Azov. À son retour, il est fait Chevalier de la Légion d'honneur.

En 1860, il reçoit le commandement de l'aviso Tartare qui croise le long des côtes algériennes, puis du Phare en 1861-1862. Promu capitaine de frégate le 31 décembre 1862, il est commandant en second de L'Alexandre, qui croise au sein d'une escadre d'évolutions en 1863 et 1864.

Il commande le Curieux, au sein de la division des côtes occidentales d'Afrique, puis de la division du Brésil et de La Plata. Il est fait Officier de la Légion d'honneur le 11 août 1865.

De juillet 1867 à septembre 1870, il occupe la fonction d'aide de camp auprès du Ministre de la Marine, l'amiral Charles Rigault de Genouilly.

Capitaine de vaisseau le 22 mai 1869, il commande plusieurs vaisseaux dont le cuirassé Magenta, et passe Conseil de guerre, en décembre 1875, suite à l'incendie accidentel du bâtiment en rade de Toulon. Il est acquitté. Il commande par la suite le croiseur Laplace, et effectue trois campagnes à Terre-Neuve de 1876 à 1878.

Ses qualités diplomatiques empêchent de nombreux incidents entre pêcheurs anglais et français. Il est nommé contre-amiral le 29 janvier 1879, puis Commandant en chef de la Division volante et d'instruction, le 1er octobre de la même année.

En septembre 1883, il commande la Division navale de la mer des Indes sur la Naïade. Galiber commande un temps le détachement français à Madagascar et parvient à aplanir les difficultés avec la mission anglaise locale. Il devient membre du Conseil d'Amirauté à son retour en France.

Du au , il est Ministre de la Marine et des Colonies dans le premier gouvernement Henri Brisson.

Il est promu au grade de vice-amiral le 9 mai 1885, un mois après son entrée au ministère. Il quitte le service actif en mai 1889, et est mis à la retraite le 2 juillet 1889. Il est fait Grand-croix de la Légion d'honneur, le 31 décembre 1897. Il meurt le 25 janvier 1909 à son domicile, au no 36, rue Vignon, dans le 9e arrondissement de Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Adolphe La Guerre (1792-1862) sera nommé contre-amiral peu de temps après, le 1er mai 1849.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Charles-Eugène Galiber Suivi par
Alexandre Peyron
Meuble héraldique Ancre 02.svg Ministre de la Marine et des Colonies Héraldique meuble Palmier.svg
-
Théophile Aube