Charles-Désiré Bourgon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourgon (homonymie).
image illustrant un architecte image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un architecte français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Charles-Désiré Bourgon
Présentation
Naissance
Nancy
Décès
Nationalité Drapeau de la France France
Mouvement École de Nancy

Charles-Désiré Bourgon, né le à Nancy[1] et mort en 1915, est un architecte français, membre de l'École de Nancy, dont le travail est inspiré par l'Art nouveau.

Il est admis à l'École nationale des beaux-arts de Paris en 1878 où il est l'élève de Julien Guadet, et promu en première classe en 1880[2]. Il revient ensuite à Nancy où il est nommé professeur d'architecture à l'École municipale des beaux-arts de Nancy de 1882 à 1887, avant de s'installer comme architecte indépendant puis d'obtenir le poste d'architecte départemental[3].

Il a obtenu une médaille à l'Exposition universelle de Paris de 1889[2].

Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur en 1896 et officier de l'Instruction publique en 1902[2].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Parmi les réalisations de Charles-Désiré Bourgon à Nancy, on trouve[4] :

  • 1887 : Hôtel particulier du filateur Raphaël Lang, ayant ensuite abrité une banque dite Société nancéienne de crédit industriel et de dépôts, situé 4 place André-Maginot et rue Victor-Poirel.
  • 1896 : Monument Carnot, avec Victor Prouvé pour les sculptures en bronze, situé entre la place Carnot et le cours Léopold.
  • 1901 : Immeuble situé 12 bis rue de Metz, pour l'entrepreneur Léon Simette, avec Auguste Vautrin pour le décor sculpté.
  • 1901 : Magasin de Commerce, pour l'entreprise des frères Kromberg, situé 45 boulevard Lobau.
  • 1902 : Immeuble de l'inspecteur des eaux et forêts Fernand Loppinet, 45 avenue Foch, avec le concours du sculpteur Auguste Vautrin.

Il a aussi réalisé le logement patronal du moulin à blé, minoterie et scierie de la famille Aubry, à Toul.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Charles Désiré Bourgon », base Léonore, ministère français de la Culture. Consulté le 16 janvier 2010.
  2. a, b et c Louis-Thérèse David de Penanrun, François Roux et Edmond-Augustin Delaire (préf. Jean-Louis Pascal), Les Architectes élèves de l'École des Beaux-Arts : 1793–1907, Paris, Librairie de la construction moderne, 1907, 2e éd., 486 p. (lire en ligne), p. 192.
  3. Frédéric Descouturelle, « Le monument Carnot », Le Pays Lorrain, Société d'histoire de la Lorraine & du Musée lorrain, vol. 80, no 4,‎ 4e trim. 1999, p. 269–274 (ISSN 0031-3394)
  4. « Charles-Désiré Bourgon », base Mérimée, ministère français de la Culture Consulté le 16 janvier 2010.