Charles-Claude Meuziau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles-Claude Meuziau
Portrait du général Charles-Claude Meuziau.
Portrait du général Charles-Claude Meuziau.

Naissance
Buxy (Saône-et-Loire)
Décès (à 63 ans)
Strasbourg (Bas-Rhin)
Origine Drapeau de la France France
Arme cavalerie
Grade Général de brigade
Lieutenant-général honoraire
Années de service 1790-1833
Distinctions baron de l'Empire
grand officier de la Légion d'honneur
chevalier de Saint Louis

Le baron Charles-Claude Meuziau est un général de cavalerie ayant participé aux guerres de la Révolution et de l'Empire. Il est né et a été baptisé le à Buxy (Saône-et-Loire) et est mort à Strasbourg (Bas-Rhin) le . Il était le fils légitime de François Muzeau, vigneron à Buxy, et de Françoise Renaud.

Carrière et états de service[modifier | modifier le code]

Ayant commencé sa carrière comme cavalier au 11e régiment de chasseurs à cheval, le 9 novembre 1790, il participe aux campagnes de l'Armée du Nord de 1792 à 1793. Nommé fourrier le 11 août 1793, il passe avec son régiment à l'Armée des Ardennes pour les opérations de 1793 et 1794, puis à l'Armée de Sambre-et-Meuse pour les combats de 1794 à 1797 : il fut nommé adjudant sous-lieutenant le 18 février 1795. Il passe avec son grade à l'Armée du Rhin en 1798, puis à l'Armée de Batavie en 1799, où il devint aide-de-camp du général Trelliard, le 12 décembre suivant. Il est nommé lieutenant au 4e régiment de dragons, le 29 mars 1800, et capitaine sur le champ de bataille de Neukirch, le 26 décembre 1800.

Il retourne au 11e Chasseurs à cheval, comme adjudant-major le 13 mars 1802, puis comme capitaine-commandant au même régiment. À la tête de sa compagnie, il participe aux campagnes de la Grande Armée entre 1805 et 1807. Il est nommé chef d'escadrons au 11e Chasseurs le 10 juin 1809 et participe à la campagne de 1809. Il passe colonel du 5e régiment de hussards, le 21 septembre 1809.

À la tête du 5e Hussards, il sert pendant la campagne de Russie où il est 2 fois blessé : pendant la bataille de la Moskowa, d'un éclat d'obus au pied gauche le 7 septembre 1812) et au combat de Winkowo, d'un coup de lance à l'épaule gauche le 18 octobre suivant.

Il est nommé colonel-major des chasseurs à cheval de la Garde impériale, le 14 mai 1813, et il est promu Général de brigade major des chasseurs à cheval de la Garde impériale, le 4 décembre 1813.

À la tête de cette prestigieuse unité il combat pendant la campagne de France en 1814.

A la première restauration, il reste à la tête de la 1re division des chasseurs à cheval de France le 1er septembre 1814, puis inspecteur de la cavalerie pour la 15e division militaire, le 17 janvier 1815 et commandant une brigade de cavalerie.

Au retour de Napoléon, il est employé à l'Armée du Rhin, sous les ordres du général Rapp. Placé en non-activité, au début de la seconde restauration, il reprend du service, comme inspecteur de la cavalerie pour la 18e division militaire, le 25 juillet 1816, puis le 27 avril 1817, pour la 6e division militaire. Inspecteur de cavalerie dans le cadre de l'état-major général, le 30 décembre 1818, il devient commandant du dépôt des remontes de Strasbourg, le 3 mars 1819, et inspecteur de cavalerie pour les 3e et 5e divisions militaires le 4 juillet 1821.

Il est admis à la retraite à compter du 1er janvier 1825.

Il est élevé au grade de Lieutenant-général honoraire, le 23 mars 1825.

La Révolution de 1830 lui permit d'être remis en activité comme commandant le département des Vosges, le 15 septembre 1830, puis d'être compris dans le cadre d'activité de l'état-major général, le 22 mars 1831.

Le 17 mars 1832 il prend le commandement du département de l'Isère, et il est admis à la retraite le 1er avril 1833.

Décorations et titres[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographies[modifier | modifier le code]

  • Dossier MEUZIAU, SHD
  • Registre des officiers du 5e Hussards, 2 Yc 265, S.H.D
  • SIX (Georges), Dictionnaire biographique des généraux et des amiraux français de la Révolution et de l'Empire (1792-1814), Paris, Saffroy, 1934
  • Archives départementales de (Saône-et-Loire)