Charles-Clément Bervic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles Clément Balvay
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
GraveurVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Charles Clément Balvay[1], dit Bervic, né à Paris le et mort à Paris le , est un graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bervic fait son premier apprentissage auprès de Jean-Baptiste Le Prince, puis à partir de l'âge de 14 ans auprès du graveur sur cuivre Jean-Georges Wille. À l'âge de dix-huit ans, il remporte le premier prix de dessin de l'Académie royale de peinture et de sculpture, dont il est élu membre en 1784. Il devient membre l'Académie des beaux-arts en 1803.

Graveur en taille-douce travaillant exclusivement au burin, il reçut un grand nombre de prix et son talent de dessinateur fut particulièrement apprécié.

Il a comme élève Louis-François Mariage et Louis-Pierre Henriquel-Dupont.

En 1788, il se marie à Paris avec Marie-Marguerite Carreaux de Rosemond. Elle meurt quelques mois après. Il se remarie en 1791 avec Marie-Madeleine Bligny, qui meurt en 1795[2].

Dans les dernières années de sa vie, il entama la réalisation d'une gravure, le représentant lui sur son lit de mort, puis son ascension au paradis, dans l'idée de la faire graver comme épitaphe. Très détaillée, il y passa tout son temps et Charles mourut avant de l'avoir achevée. La question fut posé de la graver tout de même, son épouse refusa, elle fut remplacé par un texte.[réf. nécessaire]

Tombe de Jean Guillaume Balvay dit Bervic (cimetière du Père Lachaise, division 11).

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À la suite d'une erreur de transcription dans le registre des baptêmes, il a été connu aussi sous le nom de Jean Guillaume Balvay.
  2. (en) Neil Jeffares, « CARREAUX DE ROSEMOND, Marie-Marguerite, Mme Jean-Guillaume Bervic », sur pastellists.com (consulté le 24 juin 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :