Charles-Axel Guillaumot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles-Axel Guillaumot
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Premières lignes de l'ouvrage publié par Guillaumot en 1804.

Charles-Axel Guillaumot est un architecte français né en février 1730 à Stockholm de parents français et mort en 1807.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre à l'Académie royale d'architecture en 1770. Il est le premier Inspecteur Général des Carrières de Paris le 4 avril 1777[1] jusqu'en 1807, soit la carrière la plus longue à la tête de l'Inspection Général des Carrières[2]. C'est à ce titre qu'il cartographie les carrières souterraines de Paris pour consolider les vides sous les voies publiques et les bâtiments du Roi[3] et aménage des ossuaires dans d'anciennes carrières souterraines à Paris, devenue depuis les Catacombes de Paris[4]. Ses travaux ont permis de contenir les risques d'effondrement du sous-sol de la capitale française depuis le XVIIIe siècle.

Il est également Administrateur de la manufacture des Gobelins.

Il a été enterré au cimetière Sainte-Marguerite dont le contenu a été plus tard transféré, ironie du sort, dans un des ossuaires de Paris. Ses restes reposent anonymement dans un lieu qu'il avait tant contribué à reconnaître et organiser. Son legs est immense, c'est lui qui, le premier, a sécurisé le sous-sol de Paris où, depuis le 4 octobre 2017 enfin une place dans le 14e à proximité de la gare Denfert-Rochereau près de l’entrée des Catacombes et du siège historique de l’Inspection Générale des Carrières porte son nom : l'esplanade Charles-Axel Guillaumot[5].

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Date du décret de Louis XVI créant l'inspection des carrières.
  2. Franck Charbonneau, Yann Arribart, Yves Jacquemard, Charles-Axel Guillaumot, ACP, , 570 p. (ISBN 9782953138016)
  3. Les propriétaire privés possèdent leur terrain jusqu'au centre de la Terre donc Guillaumot n'a pas de prise sur eux. Les travaux de cartographie sius leurs terrains sont réalisés à leurs frais..
  4. Gilles Thomas et Alain Clément, Atlas du Paris souterrain, Parigramme, , 193 p. (ISBN 2840961911)
  5. « Inauguration de l’esplanade Charles-Axel Guillaumot »,
  6. Notice no IA00064614 et Notice no PA00088135, base Mérimée, ministère français de la Culture,
  7. Notice no IA00129978 et Notice no PA00088101, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  8. Notice no PA00086616, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Caroline Girard, Charles-Axel Guillaumot (1730-1807), architecte et administrateur de la manufacture des Gobelins, p. 97-106, Livraisons d'histoire de l'architecture, 2004, Volume 8, no 1 (lire en ligne)
  • (fr) Franck Charbonneau, Yann Arribart, Yves Jacquemard, Charles-Axel Guillaumot ; Premier inspecteur des Carrières de Paris, ACP, 2013 (ISBN 9782953138016)

Liens externes[modifier | modifier le code]