Charles Amable Lenoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Charles-Amable Lenoir)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Amable Lenoir
Lenoir, Charles-Amable - Portrait of a young girl with cherries.jpg
Naissance
Décès
(à 65 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Nom de naissance
Charles Aimable Lenoire
Nationalité
Activités
Autres activités
Instituteur
Formation
Maître
Mouvement
Mécène
Distinctions
2° grand prix de Rome 1889, 1.er 1890, méd. Bronze Expo Universelle 1900

Charles Amable Lenoir, né Charles-Aimable Lenoire le à Châtelaillon et mort le à Paris, est un peintre français. Élève de William Bouguereau en 1883 après avoir été instituteur, il concourt quatre fois au Prix de Rome. Fidèle à la tradition académique, il peint des portraits et des scènes mythologiques et religieuses.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et éducation[modifier | modifier le code]

Charles Aimable Lenoire naît à Châtelaillon, petite ville proche de La Rochelle[a], dans une famille très modeste le (LH, p. 9). Son père, Aimable, est douanier et sa mère, Eliza Herbelot, couturière. La famille déménage à Fouras lorsque son père y est affecté. Sachant que sa famille ne l'aiderait pas à devenir artiste peintre, il décide de devenir enseignant et suit des études à l'école normale d'instituteurs de Lagord. Il devient maître d'études au Lycée de Rochefort en 1879. Il n'abandonne pas pour autant ses projets ; après avoir économisé, il part en 1883 à Paris avec une lettre de recommandation pour William Bouguereau, originaire de la même région (Tider-Toutant 1910, p. 5). Il intègre l'École des Beaux-Arts, devenant élève de Bouguereau et de Tony Robert-Fleury (LH, Rehs).

Carrière[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts au salon de Paris en 1887. Il concourt pour le Prix de Rome, concours dont il atteint à quatre reprises la phase finale et dont il finit par remporter le Second Grand Prix en 1889 pour son œuvre Jésus guérit le paralytique, avant de remporter le premier Second Grand Prix en 1890 pour Le reniement de saint Pierre. En 1900, Le Calme, portrait de sa nouvelle épouse Eugénie Lucchesi, est récompensé par la médaille de bronze au salon de Paris (LH, Rehs).

Il reçoit des mains de son maître William Bouguereau la Légion d'Honneur, sur décret du Ministère de l'Instruction Publique de juillet 1903.

Décès[modifier | modifier le code]

Il meurt à Paris le (LH, p. 3), et sera inhumé à Fouras le 4 août (LH, p. 4).

Peintures[modifier | modifier le code]

Titre Notes Illustration
Victoire Huile sur toile, 1919, 46 x 33 cm[1]
Le reniement de saint Pierre[2]
Jésus guérit le paralytique
Rêverie 1893 Lenoir, Charles-Amable - Reverie.jpg
Le Calme 1900, représentant sa femme, médaille de bronze au salon de Paris Lenoir, Charles-Amable - Le Calme.jpg
Rêve d'Orient Huile sur toile, 1912, 57,2 × 76,2 cm Lenoir, Charles-Amable - Rêve d'Orient - c1913.jpg
À la recherche du temps perdu Lenoir, Charles-Amable - A la Recherche du Temps Perdu.jpg
La Baigneuse Lenoir, Charles-Amable - La Baigneuse.jpg
Jeanne d'Arc Lenoir, Charles-Amable - Joan of Arc.jpg
Jeune fille grecque Lenoir, Charles-Amable - Jeune fille grecque.jpg
Paysage près de sa maison de Fouras Lenoir, Charles-Amable - Paysage près de sa maison de Fouras.jpg
(en) The Pink Rose Lenoir, Charles-Amable - The Pink Rose.jpg
(en) The Flute Player Lenoir, Charles-Amable - The Flute Player.jpg
(en) A Nymph In The Forest Lenoir, Charles-Amable - A Nymph In The Forest.jpg
(es) Pandora Bildplatte KPM Pandora.jpg
(it) Ragazza con ciliegie Lenoir, Charles-Amable - Portrait of a young girl with cherries.jpg
Andrée Lenoir Lenoir, Charles-Amable - Andrée Lenoir.jpg
Elizabeth Jane Gardner Bouguereau Lenoir, Charles-Amable - Elizabeth Gardener Bouguereau.jpg
(it) Danza presso il mare Lenoir, Charles-Amable - A Dance By The Sea.jpg

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 1860, Chatelaillon formait une partie de la commune d'Angoulins.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Charles Aimable LENOIR (c.1860-1926) - Victoire - Huile sur toile... », sur piasa.auction.fr (consulté le 10 décembre 2015).
  2. « Le reniement de saint Pierre », sur culture.gouv.fr (consulté le 10 décembre 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chancellerie de la Légion d'Honneur, « LH/1589/44 Charles Aimable Lenoire », dans Dossiers des légionnaires (lire en ligne)
  • L. Tider-Toutant, « Les Beaux-arts dans l'Ouest. III. Le peintre Charles Amable Lenoir », Le pays d'Ouest,‎ , p. 2-5 (lire en ligne)
  • Jean-Charles Trebbi, Le peintre Charles Amable Lenoir (1860-1926), L'Haÿ-les-Roses, D. Trebbi, , 48 p. (ISBN 978-2952072403)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :