Charles-Albert Walhain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles-Albert Walhain
Charles WALHAIN (photo).jpg
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Distinctions
Chevalier de la Légion d'honneur

Charles-Albert Walhain, né le à Paris et mort en 1936, est un peintre et sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études classiques au collège Sainte-Barbe à Paris, Charles-Albert Walhain suit les cours du peintre Léon Glaize, puis entre aux Beaux-Arts de Paris dans l'atelier de Léon Bonnat.

Il expose aux Salon de la Société des artistes français de 1900 à 1936.

Au tournant du siècle, il devient un portraitiste en vue de la haute société de la Belle Époque.

En 1903, il effectue un long voyage en Italie.

En 1918, il expose à Paris au Petit Palais des toiles au profit des œuvres de guerre, puis exécute plusieurs projets de monument aux morts. Il est d'ailleurs l'auteur de plusieurs gisants pour la maison d'Orléans.

Entre 1916 et 1935, l’Institut monétaire lui prend plusieurs dessins et peintures pour des billets de banque.

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1929. On lui décerne une médaille d'or au Salon des artistes français à titre posthume en 1936.

Œuvres répertoriées[modifier | modifier le code]

Numismatique[modifier | modifier le code]

Affiche[modifier | modifier le code]

  • Emprunt national 6 % 1920. Boulogne-sur-Mer, 1919.
  • Normandie. Villerville-sur-Mer, 1935[2].

Ouvrage illustré[modifier | modifier le code]

  • Claude Farrère, La peur de M. de Fierce, Paris, Gallus, 1921. Bois gravés par Pierre Walhain d'après les dessins de Charles-Albert Walhain.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anne Marguerite Camille de La Choüe de La Mettrie (1875-1943).
  2. En ligne sur Gallica.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]