Charleroi/Danses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charleroi Danses
Fondation et rattachement
Fondation 1991
Ville d'attache Charleroi
Pays d'origine Drapeau de la Belgique Belgique
Description
Genre contemporain
Directrice Annie Bozzini
Site web http://www.charleroi-danse.be

Charleroi Danses est le Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles (anciennement connue sous l'intitulé Communauté française de Belgique).

Histoire[modifier | modifier le code]

Charleroi Danses est issu de l'ancien Ballet royal de Wallonie et s'est orienté de manière radicale vers la création contemporaine. Frédéric Flamand l'a dirigé de 1991 à 2004 et en a fait une institution de référence, non seulement en Belgique, mais également sur le plan international. En septembre 2004, il a été nommé directeur artistique du Ballet national de Marseille.

Après un appel à candidatures pour sa succession, le conseil d'administration et le jury ont proposé à la Ministre de la Culture Fadila Laanan une direction quadricéphale : le nouveau coordinateur de Charleroi Danses est Vincent Thirion, entouré de Michèle Anne De Mey, Pierre Droulers et Thierry De Mey. Ils sont entrés en fonction le 1er juillet 2005.

Travaux réalisés à l'ancienne caserne Defeld.
Construction de la Tour Bleue de l'hôtel de police et extension de Charleroi/Danses.

Charleroi Danses possède des locaux à Charleroi, appelés « les Écuries » et centrés sur la création contemporaine, ainsi qu'une antenne à Bruxelles, appelée « La Raffinerie », davantage axée sur la recherche et les résidences de compagnies.

Depuis 2015, à la suite des travaux de rénovation de la ville de Charleroi, les Écuries ont bénéficié d'une restauration et d'une extension. Le lieu contient désormais, en plus d'une salle de spectacle, trois studios dédiés à la création contemporaine. Le bâtiment a été imaginé par Jean Nouvel, avec le soutien du bureau MDW Architecture[1].

Depuis le c'est la française Annie Bozzini qui assume la direction[2]. Elle fut fondatrice et directrice pendant 20 ans du Centre de développement chorégraphique de Toulouse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. lesoir.be, « Un palais pour Charleroi Danse » (consulté le 26 septembre 2015)
  2. Van Aelbrouck 2016, p. 410.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Philippe Van Aelbrouck, « Du Ballet royal de Wallonie à Charleroi Danses : les noces de diamant de Charleroi et de la danse », dans Charleroi 1666-2016 : 350 ans d'histoire des hommes, des techniques et des idées (Actes de colloque, Charleroi, 23 et 24 septembre 2016), Bruxelles, Académie royale de Belgique, coll. « Mémoires de la Classe des Lettres », , 416 p. (ISBN 978-2-8031-0573-1), p. 405-412.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]